Harley-Davidson créé la marque LiveWire pour ses modèles électriques

Publié le par

Harley-Davidson ne veut pas rester un dinosaure dans le paysage en mouvement de la mobilité. La firme de Milwaukee fonde la marque LiveWire pour regrouper tous ses futurs modèles électriques, dont la LiveWire One, qui arrivera en Europe en 2022.

© Harley-Davidson
© Harley-Davidson

Harley-Davidson est en pleine transformation. Ventes en baisse constante et plans de redressement à répétitions ont constitué le quotidien de la marque de Milwaukee depuis plusieurs années. Pourtant, à l’image de nombreux constructeurs américains d’automobiles, Harley-Davidson ne veut pas s’éteindre comme un dinosaure dans un monde en changement. Sous l’impulsion de son récent P-DG allemand Jochen Zeitz, Harley-Davidson a pris le virage de la diversification, de la mobilité et de l’électrique. Un chemin déjà bien tracé par les prédécesseurs de Jochen Zeitz, avec l’arrivée du trail Pan America et de la LiveWire, première moto 100 % électrique badgée Harley-Davidson. Aujourd’hui, LiveWire devient une marque à part entière et la LiveWire revient sous le nom One. Premier modèle d’une nouvelle ère, cette moto est commercialisée dès maintenant aux Etats-Unis sur internet et dans une sélection de concessions LiveWire. La LiveWire One s’émancipe donc de ses encombrantes cousines pour trouver un public bien différent des acquéreurs de Softail et autres Road King. Une clientèle plus urbaine et plus jeune, dont les attentes sont différentes. Des acheteurs capables d’acheter leur moto sur internet, à un tarif qui débute à 21 999 dollars.

Arrivée en Europe en 2022

LiveWire n’est pas réservée aux États-Unis. Jochen Zeitz veut faire de Harley-Davidson le leader de la propulsion électrique sur deux-roues. Pour y parvenir, la marque LiveWire arrivera en Europe dès 2022, avec la One. Le constructeur ne donne aucun détail pour le moment sur la méthode de distribution de cette marque sur le Vieux Continent mais il paraît probable que le modèle soit identique : un site internet et une sélection de distributeurs. Jochen Zeitz veut « réécrire les règles de l’industrie moto » et souhaite utiliser le meilleur du digital et du physique. La LiveWire était déjà proposée chez une sélection de concessionnaires lors de son lancement. La marque LiveWire devrait suivre la logique mise en place aux Etats-Unis, avec douze points de vente pour le lancement. Le tarif de la One reste également un mystère. Il dépendra non seulement de la stratégie de la firme mais aussi de la situation douanière entre l’Europe et les États-Unis. Les acquéreurs devraient bénéficier d’une expérience digitale inédite selon le groupe, qui prendra notamment la forme mixte d’Experience Galleries, dont la première ouvrira ses portes en fin d’année.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos