Hausse des défaillances d’entreprises dans l’automobile

Publié le par

Malgré une embellie générale de l’économie française, les défaillances d’entreprises de commerce et de réparation de véhicules se sont légèrement accrues au troisième trimestre 2017.

Hausse des défaillances d'entreprises dans l’automobile

Les nouvelles sont bonnes pour l’économie française : au troisième trimestre 2017, le PIB en volume de la France a connu une augmentation de 0,5 % après une hausse du même ordre (+ 0,6 %) au deuxième trimestre selon l’Insee. Des chiffres qui confortent les prévisions d’une croissance du PIB de 1,8 % pour cette année. Dans cette même tendance, Altares vient de publier de bons chiffres concernant les défaillances et sauvegardes d’entreprises au troisième trimestre 2017.

Avec 10 830 défaillances d’entreprises, soit un recul de 5,2 % par rapport à la même période de 2016, le troisième trimestre 2017 s’impose comme le meilleur depuis dix ans. Conséquence : le nombre d’emplois menacés par les procédures judiciaires est tombé à 33 800, soit le niveau le plus faible depuis une décennie.

Un troisième trimestre un peu décevant pour l’automobile

Le commerce ne profite malheureusement pas de cette embellie générale sur le troisième trimestre. Le secteur du commerce et de la réparation de véhicules a ainsi vu le nombre de défaillances d’entreprises augmenter de 1,2 % par rapport au troisième trimestre 2016 pour passer de 409 en 2016 à 414.

Le bilan est en revanche plus positif sur les neuf premiers mois de l’année : le nombre de défaillances d’entreprises a reculé de 3,5 % dans le secteur du commerce et de la réparation de véhicules. 1 469 sociétés ont été concernées depuis le début de l’année contre 1 423 sur la même période de 2016.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos