Histovec est en ligne

Publié le par

Le portail internet mis en place par le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) est en ligne. Baptisé Histovec, il donne accès à l’historique des véhicules d’occasion.

Histovec est en ligne

Histovec est en ligne. Ce site internet déployé par le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) permet aux acheteurs d’un véhicule d’occasion de mieux connaître l’historique du véhicule ciblé. Il contient des informations comme la date de première mise en circulation, les changements de propriétaires, les sinistres ayant nécessité l’intervention d’un expert, la situation administrative et toutes les caractéristiques techniques. Il concerne tous les engins motorisés, du deux-roues au poids lourd en passant par les véhicules particuliers et utilitaires légers. L’ancien et le nouveau format d’immatriculation sont accessibles. Cependant, les immatriculations les plus anciennes peuvent manquer d’informations en raison d’un historique papier pas toujours très efficace. Un numéro de téléphone devrait être mis en place bientôt pour les personnes concernées par ces véhicules.

Espace confidentiel

Le certificat de situation administrative, plus connu sous le nom de certificat de non-gage, est désormais disponible sur Histovec, complété de toutes les informations disponibles sur le véhicule. L’objectif consiste donc à faire de ce site un passage obligé pour toutes les transactions. Une manière de sécuriser davantage les achats et limiter les mauvaises surprises. Ce portail est le résultat d’un concours organisé par le ministère de l’Intérieur en 2017 pour encourager l’innovation autour de la lutte contre la fraude. Après une phase de test entamée depuis le mois de juillet dernier auprès d’un panel d’utilisateurs, Histovec entre en fonction pour tous les vendeurs et acheteurs de véhicules d’occasion. Il suffit pour le vendeur de se connecter grâce à au numéro d’immatriculation de sa voiture et d’informations figurant sur sa carte grise. Il peut ensuite partager toutes les données avec l’acheteur de manière confidentielle et sécurisée. Au cours du premier trimestre 2019, les informations issues du contrôle technique devraient être intégrées afin d’avoir une visibilité sur l’évolution du kilométrage.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos