Honda prépare sa transition électrique

Publié le par

2019 marquera la mutation de la marque vers l’électrification avec le lancement du CR-V en version hybride. Une citadine 100 % électrique baptisée Urban EV devrait arriver sur les routes début 2020.

Honda prépare sa transition électrique

La marque nippone se porte bien sur le marché français selon Pierre Guignot, directeur de la division automobile de Honda France. D’ici la fin de l’année 2018, Honda devrait écouler 8 500 véhicules à travers l’Hexagone, et compte stabiliser cette performance l’année prochaine. En trio de tête, on retrouve la famille Civic avec 2 662 unités vendues, suivie par le HR-V et ses 2 500 livraisons. Enfin, la Jazz se hisse sur la troisième marche du podium avec 1 900 véhicules écoulés. « Nous n’envisageons pas une croissance des volumes mais son maintien. Pour autant, cela ne veut pas dire qu’on ne progressera pas à l’intérieur des segments », nuance Pierre Guignot. Pour s’améliorer sur le segment des C-SUV, le constructeur japonais fonde beaucoup d’espoirs sur le lancement de la version hybride du CR-V, disponible en concession courant février 2019. « Cette technologie est un enjeu pour Honda au moment où le marché français est demandeur, et où la législation nous pousse à la développer, expliquait-il à l’occasion des essais presse organisés à Séville en décembre 2018. D’autant que le segment du C-SUV hybride croît de 22 % en 2018, contre 13 % pour les motorisations thermiques. C’est un secteur extrêmement dynamique en termes d’ambitions commerciales. Avec ce modèle, nous avons une carte à jouer ».

Électrification de la gamme

D’autant que le produit n’a pas beaucoup de concurrents hormis le Toyota RAV4 hybride, affiché à 350 euros de plus en entrée de gamme que le modèle d’Honda (les prix du CR-V débutent à 34 600 euros). La marque s’est donc fixée en année pleine la livraison de 3 000 unités dans l’Hexagone, dont 2 750 en version hybride et 250 en motorisation essence, soit 90 % de ventes hybrides. En atteignant cet objectif, la marque représentera 10 % de part de marché sur le marché des hybrides. Présenté pour la première fois au public lors du Mondial de Paris, la version hybride avait suscité beaucoup d’intérêt : 45 % de l’ensemble des commandes portaient sur ce modèle. « La volonté d’Honda France est d’atteindre deux tiers de nos ventes électrifiées à l’horizon 2025. Cette électrification de la gamme répond aux besoins de nos clients, mais aussi à un besoin guidé par la mutation de l’automobile et les normes européennes ». Honda compte poursuivre cette stratégie en présentant au salon de Genève prochain le Urban EV, une citadine 100 % électrique, encore sous l’apparence d’un concept car. Son lancement est prévu début 2020.

Développer la LOA et location

Par ailleurs, Honda a développé pour la première fois à l’échelle nationale la location à courte durée avec le loueur Sixt. Sur les 8 500 véhicules vendus, 230 Civic 4 et 5 portes ont été mises sur route, offrant un stock de véhicules d’occasion pour le réseau. Enfin, suite à son partenariat noué avec la BNP Parisbas Personal Finance en 2017, Honda affiche un taux de pénétration de location avec option d’achat (LOA) de 30 % cette année. « Notre particularité est de proposer des LOA qui incluent la Honda box, autrement dit l’entretien et la garantie sont offerts pendant la durée du contrat de location. Sur une Civic, l’accroche locative commence à 199 euros par mois et sur la Jazz à partir de 149 euros ». En 2019, Honda ambitionne d’augmenter son taux de pénétration à 35 %.

Côté réseau, aucun mouvement n’est à prévoir en 2019. Honda compte actuellement 100 points de vente pour 73 investisseurs. À ces chiffres s’ajoutent les 154 autres sites dédiés aux deux roues. La marque entend poursuivre la séparation des deux univers au sein de bâtiments bien distincts. Enfin, l’ensemble des concessions devrait être remis au standard en 2019 (identification, qualité de l’accueil, carrelage etc). Les équipes d’Honda n’excluent pas de développer de nouveaux formats de distribution. Néanmoins, « toute action novatrice que l’on pourrait avoir dans la distribution de l’automobile ne viendra qu’en support du réseau de distribution. Nous capitalisons avant tout sur notre réseau pour distribuer nos voitures ». Le réseau affiche une rentabilité proche de 1 point en 2017 et Honda vise la même performance l’an prochain.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos