Honda s’attaque au marché des flottes d’entreprise

Publié le par

En présentant à la presse le nouveau moteur diesel de son modèle phare, la Civic, Honda donne le coup d’envoi d’une stratégie de développement des ventes aux professionnels et en LLD notamment.

Avec 8 500 unités commercialisées en 2017, Honda France affiche une baisse de ses ventes de - 7 % en raison du recul du CR-V, modèle en fin de cycle, qui subit la concurrence des nouveaux SUV. Le nouveau CR-V sera lancé à l’occasion du Mondial en 2018.

Un nouveau moteur diesel sur le segment C avec la Civic

Toujours en 2017, la Civic demeure le modèle phare de la marque avec 2 686 unités commercialisées. Toutefois, avec un mix essence/diesel de 62 %, la marque était pénalisée au niveau des flottes. L’annonce d’un moteur pourrait apparaître comme à contre-courant aujourd’hui, pourtant c’est une excellente nouvelle pour Honda puisque 8 ventes sur 10 à sociétés se font encore en motorisation diesel sur ce segment des berlines compactes cinq portes. Enfin, 3 ventes sur 10 sont en diesel également sur le segment des particuliers.

Un moteur diesel pour la conquête des flottes d’entreprise

Ce nouveau moteur diesel 1.6 i-DTEC équipera ainsi la Civic et sera disponible dans le réseau en boîte manuelle et en boîte automatique dès cet été. La gamme actuelle de la Civic est également motorisée avec deux moteurs à essence VTEC Turbo.

Le moteur diesel quatre cylindres 1.6 litre i-DTEC de 1 597 cm3 délivre une puissance maximale de 120 ch (88 kW) à 4 000 tr/min et un couple maximal de 300 Nm à 2 000 tr/min, propulsant la Civic de zéro à 100 km/h en 10,5 secondes. Les émissions de CO2 (NEDC) sont de 93 g/km pour le modèle manuel à six vitesses, avec une économie de carburant combinée de 3,5 l/100 km.

Les améliorations du moteur 1.6-litre diesel ont permis de réduire la friction des cylindres, d’améliorer l’efficacité en terme de NOx. En effet, l’un des objectifs des ingénieurs de Honda pour l’ancien 1.6 i-DTEC était la réduction de la friction mécanique du moteur diesel pour atteindre un niveau généralement proche à ceux des blocs essence. Pour cette nouvelle unité 1.6 i-DTEC, le développement est passé à la vitesse supérieure, avec l’ajout de technologies de réduction de la friction.

En 2018, Honda envisage une légère croissance à hauteur de 8 800 unités dont un développement sur le canal des entreprises grâce à ce moteur diesel.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos