Hyundai France assure la sauvegarde de son réseau pour 2014

Publié le par

Le réseau Hyundai souffre depuis près d’un an en France. L’arrivée d’une nouvelle équipe a d’ores et déjà permis de sauver le réseau et de rassurer financièrement les investisseurs.

Hyundai France assure la sauvegarde de son réseau pour 2014

Quand il a été nommé, en mai dernier, à la tête de Hyundai France, après plusieurs mois de vacance du poste, Lionel French-Keogh savait que sa première mission serait celle d’un pompier qui devrait éteindre l’incendie qui prenait de toutes parts dans son réseau. À l’occasion du Mondial de l’auto, le nouveau patron de la marque coréenne pour la France, accompagné de son directeur commerce et réseau, Christophe Duchatelle, nous confie que cette première mission est en passe de réussir et que l’horizon est dégagé pour boucler l’année 2014.

La fin des ventes tactiques

« Nous voulions renouer le dialogue avec le réseau et trouver rapidement un fonctionnement intelligent et équilibré », confie Lionel French-Keogh au cours d’un entretien franc et sans aucune langue de bois. « Nous enregistrons un recul de 40 % de nos immatriculations depuis le début de l’année en raison notamment du retard et de la grogne compréhensible suscités par la signature des nouveaux contrats mais surtout l’arrêt des ventes directes aux loueurs courte durée qui représentaient 30 % des volumes ». Et d’ajouter : « C’est un véritable changement de culture que je souhaite impulser. Les ventes directes c’est fini même si, à terme, j’aimerais remonter à 10 % en courte durée afin d’avoir un parc circulant pour le VO notamment ».

Une demande qui a peu de chance d’aboutir auprès de sa maison-mère européenne tant ces ventes dites « tactiques » ont pesé gravement sur le réseau et les résultats de la filiale France. En revanche, cette même maison-mère a mis une enveloppe de 10 millions d’euros sur la table pour permettre à la filiale française de sauver son réseau. L’atterrissage des 103 investisseurs qui couvrent aujourd’hui 155 points de vente dans l’Hexagone sera possible grâce à un abaissement des volumes déclenchant les primes de marge arrière.

Un réseau qui a souffert évidemment, mais qui semble rassuré par ces premiers éléments financiers. « Nous couvrons aujourd’hui 75 % du territoire, rappelle Christophe Duchatelle, directeur commerce et réseau de Hyundai France. C’est trop peu. Nous allons faire une dizaine d’ouvertures d’ici à la fin de l’année, tandis que de nouveaux investisseurs vont compléter notre organisation ».

La maison-mère de Hyundai pour l’Europe donne carte blanche à Lionel French-Keogh pour redresser la filiale française. « Ils sont à mon écoute, explique ce patron. Et sont disposés à répondre à mes demandes. Je n’ai qu’une seule obligation : réussir ! » Avec 0,9 % de part de marché en France, une rentabilité négative d’au moins - 0,12 % et un volume espéré de 16 000 véhicules en 2014, les résultats de Hyundai France ne sont pas en ligne avec la stratégie européenne du constructeur qui souhaite atteindre 5 % de pénétration en Europe en 2020.

La maison-mère veut absolument sauver la filiale française

« Pour atteindre l’objectif de 5 % en Europe en 2020, la filiale française devra être au moins à 3 %, explique Lionel French-Keogh. Fin novembre, nous allons réunir le réseau pour réaliser un premier plan pour les trois prochaines années avec un premier objectif qui sera d’approcher les 2%. Pour aller au-delà, il nous faudra mettre en place une organisation spécifique ce qui est le cas de tous les constructeurs qui dépassent les 2% dans l’Hexagone ».

Pour y parvenir Hyundai France compte renforcer la qualité perçue de ses véhicules et renforcer la connaissance de la marque par le grand public. Autre signe positif qui témoigne de la volonté de la maison-mère européenne du constructeur de changer les choses, la filiale française vient de diffuser un premier spot TV entièrement fabriqué pour la France ce qui contraste évidemment avec la simple traduction des spots européens et mondiaux de la marque. Pour réussir son pari, la marque compte sur plus de 20 nouveautés dans les trois années à venir dont les lancements de la i20 cinq portes en novembre 2014 ; Facelift i30 et i40 début 2015 ; puis i20 trois portes trois cylindres essence ; iX35 au second semestre ; et enfin facelift Santa Fe.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos