Hyundai Motor Group rejoint la famille des actionnaires de Ionity

Publié le par

Des tarifs préférentiels sont annoncés pour les clients détenteurs de véhicules électriques Kia et Hyundai. Ils seront communiqués au cours du premier trimestre 2021 pour le marché français.

© Hyundai Motor Group
© Hyundai Motor Group

Fondée en 2017, Ionity est une co-entreprise entre BMW Group, Mercedes Benz AG, Ford Motor Company, Hyundai Motor Group et Volkswagen Group (qui comprend les marques Audi et Porsche). Hyundai Motor Group et sa filiale Kia Motors sont donc les deux derniers actionnaires à rejoindre l’entreprise Ionity. En participant à cette co-entreprise, les deux marques encouragent ainsi l’extension de ce réseau de recharge à haute puissance le long des autoroutes européennes et œuvrent donc à plus large échelle en faveur la mobilité zéro émission. « Pour Hyundai et Kia, l’expérience produit et client dépend directement de la commodité et des avantages réels des solutions proposées, explique Thomas Schemera, vice-président exécutif et responsable de la division produits chez Hyundai Motor Group. Grâce à cet investissement dans le réseau Ionity, nous faisons désormais partie de l’un des plus vastes réseaux d’infrastructures de recharge en Europe. Nous nous engageons à fournir des solutions complètes visant à faciliter au mieux la transition vers la mobilité électrique pour les conducteurs ». En France, des tarifs préférentiels pour les conducteurs de véhicules électriques seront communiqués lors du premier trimestre 2021.

Encourager un plus grand nombre d’automobilistes à faire le choix de la mobilité électrique, voici l’objectif que partagent les acteurs privés et publics. En septembre 2020, lors de son rapport annuel l’Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA) a mis en évidence les nombreux freins qui s’opposent encore à l’achat et la croissance des VE en Europe : un manque crucial de bornes de recharge et une répartition inégale sur le Vieux Continent. De fait, dans son étude, l’ACEA souligne une augmentation de 58 % des points de recharge publics en trois ans, soit moins de 200 000 nouvelles stations, alors que les ventes de VE connaissent un bond de 110 % sur la même période.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos