Hyundai et Ineos s’allient autour de l’hydrogène

Publié le par

Hyundai et Ineos viennent de signer un accord pour collaborer autour de l’hydrogène. Un travail qui ira de la production d’hydrogène à l’élaboration de modèles commerciaux, dont l’utilisation de la pile à combustible Hyundai dans le 4x4 Grenadier d’Ineos.

© Ineos
© Ineos

Hyundai Motor Company et Ineos viennent d’annoncer la signature d’un accord autour de l’exploitation de l’hydrogène et des technologies qui en dérivent. Les deux firmes débuteront leur coopération par une implication commune dans les projets publics et privés de développement de l’hydrogène en Europe. La pile à combustible développée par Hyundai et présente dans son SUV Nexo équipera également le futur 4X4 Grenadier d’Ineos. Une phase de tests devrait débuter sur des modèles d’essai afin de valider cette technologie sur le Grenadier. Pour mémoire, ce tout-terrain à vocation professionnelle reprend les lignes de l’ancien Land Rover Defender et pourrait être fabriqué en France, dans l’usine Smart d’Hambach (Moselle). Au-delà de ce partage de motorisation, l’accord rassemble un constructeur en pointe dans le domaine de la pile à combustible avec un important producteur d’hydrogène.

Ineos et l’hydrogène

Si Ineos débute dans la construction d’automobiles, son activité principale reste la chimie. La firme possède notamment la société Inovyn, spécialisée dans l’électrolyse permettant de produire de l’hydrogène. Elle vient aussi de créer une entreprise destinée à fabriquer de l’hydrogène « propre ». Elle détient ainsi une grande expérience dans la production, le stockage et la manutention de ce gaz. Le groupe produirait ainsi 300 000 tonnes d’hydrogène par an pour servir à la fabrication de ses produits chimiques. Des avantages qu’Ineos souhaite exploiter pour se positionner comme un leader de l’hydrogène destiné aux transports et à l’industrie. « L’accord entre Ineos et Hyundai offre aux deux entreprises de nouvelles opportunités pour étendre leur rôle de leader dans l’économie de l’hydrogène propre », explique Peter Williams, directeur technologique d’Ineos. De son côté, Hyundai s’est engagé sur le long terme dans la propulsion par pile à combustible et souhaite atteindre une production annuelle de 700 000 unités d’ici à 2030.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos