Ils l’ont fait !

Publié le par

Les faits :

Je vous disais semaine passée dans cette même rubrique que nous étions en finale et que la victoire était à bout de pieds et de mains… Que nous n’étions pas encore pour autant champions et que le fait d’en prendre conscience prouvait me semblait-t-il que la France était en train de grandir… 

Réflexion :

Eh bien, on peut dire maintenant qu’ils l’ont fait et bien fait. Si on retire les quelques hurluberlus pilleurs et casseurs sur les Champs, les joueurs et par leur intermédiaire la France toute entière a franchi un cap ! Celui du pragmatisme et du réalisme… On résume et on grossit un peu le trait. Avant 98 et la première Coupe du Monde, on faisait un gros complexe au niveau international, voire on était parfois uniquement champions des matchs amicaux… Le match fédérateur de référence de l’ère moderne fût celui des verts en Coupe d’Europe en 76… Il y a eu ensuite bien sûr le drame puis le syndrome de Séville 82 qui a laissé de grosses séquelles. Pour revenir à l’auto via les sports mécaniques, Alain Prost a ensuite montré la voie en sachant endosser le visage du vainqueur et du champion parfois face à un Ayrton de légende au travers de passes d’armes et de combats mémorables. C’est d’ailleurs une des premières fois que j’ai vraiment été fier d’être français en se référant au sport… Ce qui est nouveau avec cette 2e étoile c’est que la France a gagné grâce à son collectif et son réalisme. Au final sur les 7 matchs, on ne peut pas vraiment dire qu’on a dominé souvent… Par contre on a eu un taux de conversion à faire pâlir les meilleurs entonnoirs de la vente ! On pourrait même presque reprendre à notre compte pour la circonstance un slogan qui était dédié à nos collègues d’outre-Rhin » Le foot est un sport qui se joue à 11 contre 11 et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne ». Il faut dire que bon an mal an, on aura quand même fait 3 finales en 20 ans dont 2 gagnées… Et quand j’écoute les commentaires et le ton juste, serein et qui donne bien souvent le bon cap des anciens de 98 reconvertis en consultants ici ou là, c’est de mon point de vue réellement impressionnant de constater comment le foot les a fait grandir !

Ma conclusion subjective :

On peut donc partir en vacances l’esprit tranquille et léger pour prendre ou reprendre conscience des forces qui sont en nous afin de réussir notre Mondial ou notre rentrée 2018 nous aussi. C’est tout le mal que je nous souhaite et nous en aurons bien besoin, je le sens !

Et vous, quel est votre point de vue ?

Jean-Luc CHOTARD (jlchotard@agence-k.fr)

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos