Immatriculations VP octobre 2018 : un marché français en baisse de 1,52%

Publié le par

Immatriculations VP octobre 2018 : un marché français en baisse de 1,52%

D’après les données fournies par le CCFA et AAA Data, le marché français des voitures particulières subit encore les contrecoups de l’entrée en vigueur de la nouvelle homologation WLTP depuis septembre 2018. On dénombre, en effet, un total de 173 802 véhicules immatriculés, soit une baisse -1,52% en données brutes par rapport à la même période l’an passé. A noter que cette période 2018 comporte une journée ouvrée supplémentaire (23 jours) ce qui a mécaniquement atténuer cette baisse des ventes des voitures particulières dans l’Hexagone.

+5,70% sur dix mois

Au cumul des dix premiers mois de l’année 2018, le marché VP français affiche un total de 1 836 484 immatriculations enregistrées, soit une progression de 5,70% par rapport à 2017 en données brutes et une journée supplémentaire. Sur les dix premiers mois 2018 également, les immatriculations de véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) progressent de 5,02% pour un total de 378 337 unités immatriculées. A noter une hausse de 6,73% en octobre 2018 pour ces véhicules.

Les marques françaises sauf Renault et DS s’en sortent mieux que les étrangères

Avec une progression de +3,88%, les marques françaises font un meilleur mois d’octobre 2018 que les marques importées (-8,21%). Celles-ci affichent une pénétration total de 58,34% contre 41,66% pour les étrangères. Les données sont toutefois très disparates et encore difficiles à analyser en raison de la perturbation WLTP qui marque encore les immatriculations de ce 10ème mois de l’année.

Les canaux tactiques en recul, le marché des particuliers à la hausse

Pour le second mois consécutif, c’est assez rare pour le souligne, les canaux tactiques sont en recul en octobre 2018. Le canal des loueurs courte durée affiche un recul de 24,2% tandis que les véhicules de démonstration (VD) sont en baisse de -4%. En revanche, les marchés rentables : les ventes à particuliers (+3,32%) sont à la hausse alors que le canal des flottes enregistre une baisse de 4% en raison de l’incertitude WLTP qui marque encore cette fin d’année 2018.

Des hiérarchies bousculées par l’effet WLTP

Toujours au mois d’octobre 2018, le marque Peugeot affiche une progression de +8,34% avec une pénétration de 20,12% qui place la marque devant Renault (-9,67%). Il faut noter toutefois qu’en immatriculant 703 véhicules en VD soit une progression de +21% sur ce canal, Peugeot fait quelques immatriculations tactiques à contrecourant par rapport aux autres marques, très sages ce mois-ci sur ce canal. Le constructeur français précise toutefois avoir immatriculé les VD de ses nouveaux véhicules lancés en octobre que sont la nouvelle 508 et le Rifter. Les marques Citroën (+14,70%), Opel (+5,19%) et Dacia (+19,45%) affichent de belles hausses tandis que DS enregistre un recul de -12,19%.

Du côté des importateurs, on constate une baisse total de -8,21%. Le premier importateur, groupe Volkswagen, est en baisse de -23,54% tout en conservant 10,09% de pénétration sur le marché français. La marque Volkswagen recule de -23,57% tandis qu’Audi plonge de -53,34%. Skoda (+15,50%) et Seat (+26,46%) rebondissent. Parmi les autres marques, les évolutions sont disparates et encore très perturbée par l’effet WLTP du 1er septembre dernier : BMW (-2,11%), MINI (+8,25%), Toyota (+18,34%), Lexus (+4,52%), Ford (+13,70%), Fiat (-12,18%) ; Jeep (-21,51%), Alfa Romeo (-71,30%), Nissan (-48,59%), Infiniti (-92,96%), Mercedes (+14,72%), Smart (-30,54%), Kia (+7 ;94%), Hyundai (+8%), Volvo (+22,21%) et Suzuki (-12,53%).

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos