Immatriculations automobiles VP : fort recul en octobre 2014 (-3,8%).

Publié le par

Le marché VN est en baisse de -3,8% en octobre. Une donnée que l’on pressentait à travers les déclarations des constructeurs, ces dernières semaines, qui évoquaient des carnets de commande qui se vidaient sur les derniers mois de l’année. Reste à savoir s’il y aura un effet Mondial de l’auto le mois prochain.

Immatriculations automobiles VP : fort recul en octobre 2014 (-3,8%).

D’après les données fournies par le CCFA, en octobre 2014 et avec 160 162 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 3,8 % en données brutes et de 3,8 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à octobre 2013 (23 jours en octobre 2014 et 23 jours en octobre 2013). Un mauvais résultat que l’on doit à la fois aux marques françaises (-3,3%) qu’aux marques étrangères (-4,8%).

En revanche, sur les dix premiers mois de 2014, avec 1 497 477 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en hausse de 1,4 % en données brutes et de 1,9 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période de 2013 (210 jours de janvier à octobre 2014 et 211 jours de janvier à octobre 2013). En terme de parts de marché sur cette même période de 10 mois, les françaises se situent à 56,08% contre 43,92% pour les marques importées.

Outre les baisses des marques Peugeot (-1,2%), Citroën (-3,4%), Renault (-2,1%), Ford (-6,8%) ou encore Volkswagen (-6,2%), on peut retenir les baisses importantes pour Toyota (-15,9%), BMW (-17,5%) et Kia (-15,4%). Bonne nouvelle en ce mois d’octobre 2014 pour Opel (+12,7%), Alfa Romeo (+26,2%), Mercedes (+1,5%), Nissan (+15,3%) et surtout Hyundai qui enregistre son premier rebond de l’année (+5,9%) après un bon mois de septembre.

Avec 34 624 immatriculations au mois d’octobre 2014, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en baisse de 4,5 % en données brutes et de 4,5 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à octobre 2013. En revanche, rien ne va plus pour le véhicule industriel comme c’était prévisible. Avec 3 506 immatriculations au mois d’octobre, le marché français du VI de plus de 5 tonnes est en baisse de 20,0 % par rapport à octobre 2013.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos