Indicateurs au vert pour Renault au 1er semestre

Publié le par

La reprise plus dynamique que prévu du marché VN en Europe a permis au groupe de présenter pour ce premier semestre 2015 des résultats encourageants. Et ceci, malgré un environnement nettement plus atone sur les principaux marchés émergents.

Indicateurs au vert pour Renault au 1er semestre

Quasiment tous les indicateurs sont au vert. Parmi le plus significatif, le bénéfice net, qui a quasiment doublé entre le 1er semestre 2014 et le 1er semestre 2015 pour passer de 801 millions d’euros à 1,469 milliard d’euros.

Sur cette période, le chiffre d’affaires du groupe a atteint 22,2 millions d’euros, en hausse de 12 % par rapport à la même période de l’année précédente. Grâce à la hausse des ventes des différentes marques du groupe, 21,07 millions sont à attribuer à la branche automobile. Sans oublier, avec la baisse de l’euro, les effets favorables du taux de change.

La marge opérationnelle jamais aussi élevée depuis 2005

La marge opérationnelle du groupe s’élève à 1,07 milliard d’euros, contre 729 millions d’euros au 1er semestre 2014 ce qui représente 4,8 % du chiffre d’affaires contre 3,7 % l’an passé.
Conséquence de cette amélioration de la marge opérationnelle mais aussi de la réduction des autres charges d’exploitation pour 149 millions d’euros, le résultat d’exploitation du groupe a atteint 953 millions d’euros contre 464 millions à la même période de l’an passé, soit une hausse de 105 %.

L’État cède ses 5 %

Autre nouvelle du jour concernant le groupe, l’État va céder 5 % du capital acquis en avril dernier. À cette époque, 14 millions de titres avaient été achetés par l’État afin de renforcer son influence dans la stratégie. Et, in fine, peser contre le potentiel rejet lors de l’assemblée générale annuelle de l’attribution des droits de vote double des actionnaires entrés depuis au moins deux ans au sein du capital.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos