Ineos confirme le rachat de l’usine Smart d’Hambach

Publié le par

Ineos Automotive et Mercedes-Benz viennent d’annoncer la vente de l’usine Smart d’Hambach. Ineos produira sur place son 4x4 Grenadier et poursuivra l’assemblage des Smart Fortwo.

Crédit photo : Mercedes-Benz
Crédit photo : Mercedes-Benz

Après plusieurs semaines de négociations, Ineos Automotive et Mercedes-Benz viennent d’annoncer officiellement la vente de l’usine Smart d’Hambach (Lorraine). Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. Ineos devient donc le propriétaire de la société Smart France S.A.S. et reprendra le site industriel inauguré dans les prochaines semaines. Inaugurée en 1997 par Jacques Chirac et Helmut Kohl, l’usine d’Hambach a produit plus de 2 millions de Smart. Elle assemble actuellement les Smart EQ Fortwo et Fortwo Cabrio, toutes deux à propulsion 100 % électrique. Ineos Automotive poursuivra la fabrication de ces voitures en tant que sous-traitant de Mercedes-Benz et assemblera sur place son propre 4x4 Grenadier. Cet accord est le résultat de négociations menées entre Mercedes-Benz, Ineos Automotive, les partenaires sociaux et les représentants des Pouvoirs Publics. Au final, 1 300 emplois sont conservés sur le site, au sein de Smart France S.A.S. et chez les partenaires implantés sur place. Pour Jörg Burzer, responsable de la production et de la Supply Chain de Mercedes-Benz, « Nos objectifs lors de la vente de l’usine d’Hambach ont été de poursuivre la production des actuels modèles électriques Smart EQ et de préserver l’emploi sur le site. Nous avons atteint ces deux objectifs ». De son côté, Jim Ratcliffe, président d’Ineos Group, insiste sur l’opportunité représentée par ce site. « Nous ne pouvions tout simplement pas ignorer l’occasion unique offerte par Hambach, à savoir l’achat d’une usine de production automobile moderne dotée d’une main-d’œuvre exceptionnelle. Ineos Automotive entend construire le meilleur 4x4 utilitaire du monde, et c’est précisément ce que nous ferons à Hambach ».

Occasion unique

Disposer d’un site de production fonctionnel à la frontière entre la France et l’Allemagne était une opportunité unique pour un nouveau constructeur comme Ineos. Cette acquisition devrait également faire gagner un temps précieux à la firme anglaise, qui souhaite produire le Grenadier à partir de la fin 2021, pour des livraisons prévues début 2022. « Cette acquisition est la plus grande étape à ce jour dans le développement du Grenadier. En parallèle du programme d’essai exhaustif auquel sont actuellement soumis nos prototypes, nous pouvons désormais entamer les préparatifs à Hambach pour produire notre 4x4 dès la fin de l’année prochaine afin de livrer nos clients dans le monde entier » précise Dirk Heilmann, président-directeur général d’Ineos Automotive. Pour mémoire, le Grenadier se positionne comme un 4x4 utilitaire, fiable et endurant, qui s’adressera avant tout aux professionnels.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos