Infiniti arrive à Toulouse

Publié le par

Les groupes Peyrot et Reflexautomobile ouvrent de concert un centre Infitini. Ce qui portera à 10 le nombre des points de vente de la marque en France. Avant d’aller plus loin...

Infiniti arrive à Toulouse

Au terme d’une démarche qui les a amené à conjuguer leurs moyens, les groupes Peyrot et Reflexautomobile commercialiseront désormais, et par le biais d’une entité conjointe, Infiniti à Toulouse. Pour ce faire, ils ont engagé la construction d’un Centre exclusif, précisément situé à Ramonville Saint Agne (au sud de la ville citée) et dont les travaux débuteront en décembre 2013.
Cet établissement hébergera une surface de vente de 380 m2 (où seront exposés en permanence 5 à 6 véhicules). Il a vocation à commercialiser 50 VN lors de sa première année d’exploitation, puis un potentiel de 200 unités à terme. Compte tenu notamment de l’arrivée sur le marché de la petite Q30 à partir de 2015.
Il bénéficiera par ailleurs, et logiquement des derniers standards de représentation de la marque premium. L’annonce de ce partenariat est intervenue lors du Salon Auto Moto de Toulouse, où l’importateur de haut de gamme présentait sa nouvelle berline sportive Q50.
Depuis le début de l’année, Infiniti a en outre confirmé les ouvertures prochaines de sites arborant son sigle à Bordeaux, Strasbourg, Montpellier et Lille. La firme a aussi entériné son redéploiement de Paris, avec le déménagement du centre de l’avenue de Versailles vers la rue Molitor Puis la création d’un second établissement placé sous son logo dans le 17è arrondissement de la capitale.
Ce qui porte à dix, le nombre des points de vente et de services de son réseau français. Sachant que ses ambitions commerciales porteraient sur un volume d’immatriculations annuelles qui était estimé, via un pointage effectué l’an dernier, à hauteur de quelque 500 unités. Tout comme son objectif à moyen terme serait de fédérer un volant de vingt-cinq sites au sein de son organisation de distribution tricolore.
Chiffres clé
Pour mémoire, le groupe Peyrot représente par ailleurs les marques Renault, Dacia et Nissan dans le Tarn, la Haute Garonne, l’Aude et l’Ariège. Piloté par Robin Peyrot, il a immatriculé l’an passé 4 003 véhicules neufs et 3073 modèles d’occasion, tout en réalisant un chiffre d’affaires net de 105,65 millions d’euros et en mobilisant 266 collaborateurs.
De son côté, le groupe Reflexautomobile, que préside Dominique Didier, est également titulaire des marques Renault, Nissan et Dacia dans le sud-ouest. Il a commercialisé l’an passé 3 147 VN, 4 932 VO et signé un chiffre d’affaires net de 97,43 millions d’euros, tout en employant 161 collaborateurs. Quand l’union fait la force…

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos
Recherche