Infiniti développe une ligne business

Publié le par

La marque premium de l’alliance Renault-Nissan qui a immatriculé 210 VN depuis janvier en France lance une édition business de sa berline M hybride et recrute des concessionnaires.

Infiniti développe une ligne business

La clientèle des entreprises représente une vente sur deux dans les quatre concessions françaises de Paris (Neubauer), Lyon (Bernard), Marseille et Cannes (Niox-Boscary) d’Infiniti. Eminemment stratégique, la cible flottes se voit ainsi proposer une version business et hybride de la M (équivalent d’une Série 3).

Objectif pour le logo premium de Renault-Nissan : devenir flottes-compatible et permettre à ses représentants de gammes généralistes comme au département grands comptes de l’Alliance d’offrir la palette complète de produits et segments !

En complément de la gamme classique composée de 4 modèles (la "G" sur le segment C, la "M" correspondant au segment D, le crossover compact "EX" et le vaisseau amiral "FX"), les dirigeants d’entreprise pourront désormais rouler écologiquement et fiscalement correct dans une M35 H spécifique, business edition pour le prix unitaire de 55 000 euros ou via un contrat de LLD assortie d’un loyer d’environ 1 100 euros pour 36 mois/60
000 Km.

Elue en Allemagne hybride la plus rapide au monde (100 km en 5,5 secondes), cette voiture qui ne rejette que 159 gr de CO2/km conserve les équipements de série attendus d’une classe affaire (ex : freins régénératifs) auxquels est ajouté le système Connectiviti+ de navigation (2 400 euros d’avantage client).

"La valeur résiduelle est meilleure quand l’offre est packagée avec un forfait business bien ficelé. Cela confère à la M35 H un coût de détention global compétitif", argue Gert Van Avondt, chef de produit au sein de la marque. Sa cible ? Le client "top executif" urbain habitué à rouler en berline allemande. Son argument ? Des différences de 3 568 euros en faveur de la M35 H par rapport à une BMW 530D Executive voire 8 336 euros en comparaison d’une Audi A6 hybride. "Nous espérons commercialiser 120 unités de la M business edition en Europe de l’Ouest (ndlr : la France est le troisième marché derrière l’Angleterre et l’Allemagne) en année pleine", poursuit G. Van Avondt.

Vers 25 Centres Infiniti en France

Première pierre à un édifice qui se construit progressivement et se traduira par la commercialisation de 500 unités dans l’Hexagone (avril 2012 à mars 2013), la ligne business va se décliner dès septembre 2013 sur la future "G". Depuis cette année, la marque est parallèlement référencée dans une vingtaine de car policy (Crédit Agricole, le groupement des Mousquetaires, Clear Channel...) et le trio Infiniti-Renault-Nissan a remporté l’appel d’offre du groupe Danone. "La complémentarité entre nos marques, dans le domaine des flottes, fonctionne parfaitement", souligne Jean-Philippe Roux, directeur d’Infiniti Europe du Sud.

Prochaine étape du développement : accroître le nombre de centres avec un objectif de 25 points de vente en France. Dans ce dessein, le groupe vient d’embaucher Nicolas Germann comme responsable du développement réseau France. Ce dernier a précédemment travaillé chez Porsche auprès du réseau. " Nous avons beaucoup d’ouvertures dans les tuyaux. Notre marque permet à des opérateurs généralistes de pénétrer le marché des sociétés. Le ticket d’entrée varie. Dans tous les cas, nous bâtissons un prévisionnel de résultats. Nos distributeurs doivent être performants et surtout conscients que représenter Infiniti requiert une organisation, un état d’esprit et un pro-activisme commercial spécifiques", précise J-P Roux.

PHOTO : Jean-Philippe Roux devant la M35 H business edition exposée devant le centre parisien du groupe Neubauer (40 % des ventes d’Infiniti en France).

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos