Infiniti se retire de l’Europe de l’Ouest

Publié le par

En 2018, la marque nippone premium a écoulé 235 000 véhicules sur la scène internationale, dont 150 000 aux États-Unis, 46 000 en Chine et 5 800 en Europe de l’Ouest.

Infiniti se retire de l'Europe de l'Ouest

Présente dans 50 pays à travers le monde, Infiniti Motor Company vient d’annoncer un plan de restructuration de l’ensemble de ses marchés afin de pérenniser ses activités. Elle a donc décidé de se concentrer uniquement sur les plus porteurs, autrement dit l’Amérique du Nord et la Chine, mettant ainsi un terme à sa présence en Europe occidentale à compter de 2020. 13 pays sont concernés par ce retrait : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la France, les Pays-Bas, la Hongrie, l’Italie, le Luxembourg, la Pologne, la République tchèque, le Royaume-Uni et la Suisse. Cependant, «  ce plan de restructuration n’aura aucune incidence sur la poursuite des opérations d’Infiniti en Europe de l’Est, au Moyen-Orient, en Asie et en Océanie, qui continuent de se développer », met en garde la division premium de Nissan.

Anticiper l’après...

Suite à cette réorganisation interne, l’arrêt de la production à l’échelle mondiale des Q30 et QX30 sur le site de fabrication de Sunderland, au Royaume-Uni, est prévu pour l’été 2019. « Depuis leurs lancements en 2015, 75 000 unités sont sorties de cette ligne de production, précise David Paques, chargé de communication chez Infiniti pour la France et le Benelux. L’usine va donc continuer son activité avec Nissan. La direction devrait rencontrer d’ici quelques jours les représentants du personnel et les différents syndicats pour évoquer l’avenir des 250 salariés dédiés à Infiniti ». Notons que le site de fabrication anglais emploie, pour l’heure, 7 000 personnes pour les deux marques confondues. En prévision de son futur départ de l’Europe, la marque japonaise assure examiner toutes les solutions pour accompagner au mieux ses collaborateurs. Un soutien à la formation pourrait être envisagé pour les volontaires.

Par ailleurs, « une fois ce processus terminé, Infiniti travaillera avec ses concessionnaires pour conclure des fins de contrats de concession, en apportant le soutien et les services nécessaires pour assurer une transition en douceur », poursuit la marque. Pour mémoire, le réseau Infiniti compte 14 points de vente dans l’Hexagone et 51 en Europe. « Au-delà de mars 2020, l’activité commerciale va s’arrêter mais il sera toujours possible de réparer son véhicule, complète David Paques. Actuellement, nous cherchons un moyen de gérer l’après-vente. Et d’ici l’arrêt total de l’activité commerciale, nous souhaitons accompagner au mieux les concessionnaires afin qu’ils ne subissent pas une baisse du business suite à cette annonce ».

Plus de synergies avec Nissan

En attendant, les véhicules présents dans le réseau seront écoulés jusqu’à l’été 2019 et les commandes restent ouvertes encore pendant quelques mois. « Les activités de vente au détail resteront opérationnelles jusqu’à ce qu’un plan de transition sur mesure soit mis en place visant à garantir la continuation du service après-vente, y compris l’entretien, la maintenance et les réparations sous garantie des véhicules », complète Infiniti.

Enfin, si ce plan de restructuration permet au constructeur de développer un axe idéologique plus « propre » en électrifiant son catalogue et en bannissant le diesel de ses ventes, il participe également aux nouvelles ambitions d’Infiniti qui « aspire à devenir l’une des marques leader du segment premium ». La société mettra davantage l’accent sur sa gamme de SUV en Amérique du Nord, introduira cinq nouveaux véhicules en Chine au cours des cinq prochaines années, travaillera à l’amélioration de la qualité des ventes et de la valeur résiduelle, et réalisera davantage de synergies avec Nissan Motor Company.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos