Jean Lain continue de digitaliser son après-vente

Publié le par

Jean Lain Automobiles annonce l’adoption d’une borne de self réception pour l’après-vente, ce qui permet au client d’échapper aux contraintes horaires et d’attente pour déposer ou récupérer son véhicule.

Vue de la borne connectée qui entre en fonction chez Jean Lain Automobiles. © Jean Lain Automobiles
Vue de la borne connectée qui entre en fonction chez Jean Lain Automobiles. © Jean Lain Automobiles

Jean Lain Automobiles a donc choisi d’adopter le principe de borne de self réception à l’après-vente. Les clients ont donc le choix de venir déposer leur véhicule pendant les horaires d’ouverture des concessions ou à leur guise, selon un process simple : dépose de la voiture, des clés dans un casier sécurisé, information du dossier par le biais de la borne, récupération éventuelle de clés d’un véhicule de remplacement.

L’idée n’est pas de supprimer tous les rapports humains, naturellement, mais bel et bien d’offrir le choix le plus large aux clients. En outre, cela exonère des délicates réflexions sur l’étirement des plages d’ouverture, ce qui pose des problèmes de planning et souvent, de ressources. « Ce projet vient s’ajouter à la digitalisation du parcours client SAV déjà en place : suivi des travaux en ligne, extension de réparation à distance, etc. », souligne un porte-parole du groupe.

Jean Lain Automobiles a retenu les solutions de la société lyonnaise Iscab, spécialisée dans les casiers connectés et la dématérialisation (signature électronique, par exemple). Iscab fait déjà valoir des références robustes dans le secteur automobile. La borne multi-atelier fournit donc aussi des services avancés, comme l’établissement des contrats de prêt du véhicule de remplacement ou le paiement en ligne. Le groupe s’appuie aussi sur les prestations de MecaPlanning.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos