Jeep relance sa dynamique

Publié le par

Les groupes Chrysler et Fiat, à l’heure de leur nouveau déploiement croisé et partagé, entendent accentuer les performances de la marque Jeep. Dans l’Hexagone ainsi que dans le reste de l’Europe, ils misent sur la qualité d’une gamme renouvelée, mais aussi sur celle d’un réseau entièrement remanié.

Jeep relance sa dynamique

La marque américaine, qui fête sa soixante-dixième année, entend reprendre l’avantage. Alors que ses ventes mondiales étaient en hausse de 41 % au terme du premier quadrimestre 2011, son objectif est ainsi de parvenir à livrer 125 000 véhicules neufs à compter de 2014 sur un marché européen qui devrait alors compter 16,2 millions d’immatriculations VN. Pour y arriver, elle bénéficie d’un avantage de taille avec une gamme totalement renouvelée réunissant, entre autres, le nouveau Grand Cherokee, les Wrangler et Wrangler Unlimited, le SUV Compact Compass (en versions 4X4 et 4X2), tout comme elle s’enrichira d’un modèle destiné au segment B des berlines économiques.
À plus court terme, sur notre sol, le constructeur pense qu’il devrait vendre plus de 3 000 véhicules dès 2011. Il parie aussi sur l’efficacité d’un réseau entièrement refondé (les différents acteurs devraient être opérationnels à compter du 1er juin). Cette force va, dans un premier temps, rassembler 80 sites de distributeurs et 98 réparateurs agréés. Tout comme 93 des mêmes spécialistes vont continuer à assurer l’entretien des marques Chrysler et Dodge.
Puis, elle se composera de 90 concessions dès le second semestre, pour un tissu de 110 réparateurs. Il convient d’ajouter que 54 entrepreneurs bénéficient maintenant d’un contrat de concessionnaire sous ces couleurs.
Ces décideurs ont été sélectionnés sur la base de leur motivation et de leurs situations économiques. Lesquelles seraient à décoder en se souvenant que les Jeep passent pour être à la tête d’affaires capitalisées et auraient profité d’une marge de rentabilité de 1,8 % sur chiffre d’affaires hors taxes l’an dernier, en dépit d’un contexte particulièrement déstabilisé… Tout comme ils devraient continuer de voir le chiffre d’affaires qu’ils tirent de la vente VN se renforcer compte tenu de l’évolution du mix des produits qu’ils vont commercialiser.

Origines

À l’heure de leur entrée en scène, Jeep rappelle que ces nouveaux partenaires seront tous multimarques (à une exception près) et que 60 % d’entre eux vont également être intégrés au nouveau réseau Lancia. Tout comme 33 % viennent des réseaux du groupe Fiat, 36 % de celui de Chrysler, et 31 % de la force Mercedes.

Critères limités

En complément de leur mobilisation sur le front des ventes, leur atout commun semble ensuite être celui d’une efficacité avérée dans le domaine de l’après-vente. Cela n’a pas empêché leur concédant de rester mesuré en établissant la liste des critères de représentation. De fait, les investissements qu’ils nécessitent restent inférieurs à 15 000 d’euros, (dont près de 6 000 euros au titre des outillages), pour des entités censées disposer de showrooms de 104 à 140 m2 couverts. 90 % des anciens détenteurs de la carte Jeep ont vu leur contrat renouvelé dans le cadre de la nouvelle donne établie. De quoi motiver les ardeurs du terrain !

Lancia aussi

Enfin, cette reformation survient au moment même de la mise en route du nouveau réseau Lancia fort de 97 contrats de distribution et de 140 points de vente. Il convient d’ajouter que 60 % des acteurs de l’ex-réseau Chrysler ont été retenus dans le contexte de cette refondation. Ces rebrassages de cartes et les objectifs ont été annoncés à ceux qui vont les mettre en musique lors de deux conventions simultanées qui se sont déroulées fin mai à Paris.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos