Kerim Bournonville (Volkswagen Véhicules Utilitaires) : « Nous sommes en ligne pour battre le record de livraisons enregistré en 2017 »

Publié le par

Entretien avec Kerim Bournonville et Antoine Wei, respectivement directeur et directeur marketing de Volkswagen Véhicules Utilitaires, à l’occasion du salon IAA qui se déroule à Hanovre.

Kerim Bournonville (Volkswagen Véhicules Utilitaires) : « Nous sommes en ligne pour battre le record de livraisons enregistré en 2017 »

Auto Infos : Quel est le bilan de la marque depuis le début de l’année en France ?
Volkswagen Véhicules Utilitaires :
Au niveau mondial, la marque Volkswagen VU a livré à fin août 336 011 véhicules, soit une augmentation de 3,9 % par rapport à l’an passé. Dans le même temps, nous avons livré 12 894 unités en France, soit une progression de 12 %. Dans le détail, nous avons livré 2 941 Caddy (- 20,2 %), 6 443 Transporter (+ 18,7 %), 2 455 Crafter (+ 65,1 %) et 1 055 Amarok (+ 15,8 %). Nous avons dépassé la barre des 20 000 unités en 2017. Nous sommes en ligne pour battre ce record en 2018. L’important, c’est l’augmentation de notre parc qui va générer des entrées atelier et de la rentabilité pour le réseau.

A. I. : Quelle est votre analyse du salon IAA cette année ?
Volkswagen Véhicules Utilitaires :
Nous constatons une vraie tendance vers l’électrification des véhicules, du fait des évolutions au sein des villes et des collectivités dans les cinq prochaines années. Nous proposons toujours une offre thermique pour les longues distances et le BTP. Mais c’est au niveau de la livraison du dernier kilomètre qu’il faut proposer des véhicules zéro émission. L’I.D. Buzz Cargo sera 100 % électrique afin de l’adapter au milieu urbain. Le Transporter conserve ses prérogatives de manière complémentaire.

A. I. : À quelle échéance et quelles sont vos prévisions de ventes en électrique en France ?
Volkswagen Véhicules Utilitaires :
Tout dépend des futures réglementations dans les villes. Il n’y a aucune certitude. Nous nous devons d’être prêts sur toutes les pistes possibles.

A. I. : Y compris l’hydrogène avec l’e-Crafter HyMotion ?
Volkswagen Véhicules Utilitaires :
Nous sommes capables de proposer un véhicule avec une autonomie de 500 kilomètres grâce à la pile à combustible.

A. I. : Comment se porte le réseau après trois années difficiles suite au dieselgate ? Quid de sa rentabilité ?
Volkswagen Véhicules Utilitaires :
En termes de stratégie de développement, nous avons cherché à nous rapprocher de Volkswagen VP afin de proposer une offre, tant aux particuliers qu’aux professionnels dans le cadre des Fleet Center. Au niveau de la rentabilité, la guerre des prix a eu un impact négatif sur la rentabilité VN par véhicule. La rentabilité est stable depuis trois ans. Sur les six premiers mois de l’année 2018, elle est de 1 % .

A. I. : Quelle est votre analyse de la mise en place de l’homologation WLTP et des ventes tactiques opérées pendant les mois de l’été 2018 ?
Volkswagen Véhicules Utilitaires :
La part des véhicules particuliers concernés par la norme WLTP ne représente que 15 % des volumes de Volkswagen Véhicules Utilitaires. Pour le reste de la gamme, nous sommes en décalage d’une année. Nous avons connu une anticipation de certaines livraisons pour le client final. Au mois d’août, nous sommes restés sur les mêmes niveaux d’immatriculation sur les canaux tactiques.

A.I. : Comment anticipez-vous la fin de l’année ?
Volkswagen Véhicules Utilitaires :
Nous avons un niveau de portefeuille suffisant pour dépasser notre niveau de 2017. L’homologation WLTP peut en effet impacter la fin de l’année.

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos