Kia Europe et Uber s’associent en faveur de la mobilité électrique

Publié le par

Dans le cadre de ce partenariat, Kia mettra à la disposition des chauffeurs VTC du réseau Uber sa gamme de véhicules 100 % électriques.

© Kia
© Kia

Rendre les déplacements urbains plus propres. Voici l’objectif commun que ce sont fixés Kia Europe et Uber en scellant un partenariat. Le constructeur coréen fournira aux chauffeurs VTC des véhicules à propulsion électrique dont les e-Niro et le e-Soul. Ceux-ci bénéficieront également d’offres spéciales et d’essais de conduite afin d’appréhender la prise en main de ce type de véhicule. Uber s’est fixé pour objectif de réduire les émissions de carbone de sa flotte, et prévoit de devenir une plateforme de mobilité zéro émission d’ici à 2030. La société a affiché son ambition d’exploiter plus de 100 000 véhicules 100 % électriques sur sa plateforme européenne d’ici à 2025. Dans le cadre de cet objectif, la moitié des kilomètres qui seront parcourus par les chauffeurs Uber d’ici à 2025 dans sept grandes villes européennes (Paris, Amsterdam, Berlin, Bruxelles, Lisbonne, Londres et Madrid) le seront avec des véhicules zéro émission.

Ce rapprochement avec Kia n’est pas surprenant dans la mesure où en avril 2021, Uber avait déjà conclu un partenariat avec la marque Hyundai afin de permettre aux conducteurs de VTC de bénéficier de tarifs préférentiels sur les modèles électriques coréens.

De nouveaux modèles à prévoir

De son côté, Kia Europe ajoute ce partenariat à son « Plan S » dont l’une des priorités est d’amener les modèles écoresponsables à représenter 40 % de l’ensemble des ventes de Kia au niveau mondial d’ici à la fin 2030. Dans le cadre de la feuille de route de son Plan S, Kia s’est fixé un objectif de ventes annuelles, au niveau mondial, de 880 000 unités pour sa gamme de modèles électriques et de 1,6 million d’unités pour ses véhicules écoresponsables avant 2030.

Par ailleurs, Kia prévoit de renforcer sa gamme de produits au niveau mondial en lançant 11 nouveaux véhicules 100 % électriques d’ici à 2026, dont 7 qui reposeront sur sa nouvelle plateforme internationale modulaire électrique (E-GMP) : « Parmi ces nouveaux modèles figureront plusieurs véhicules de tourisme, SUV et MPV destinés à différents segments, chacun intégrant les technologies les plus évoluées du marché en vue de garantir une excellente autonomie en conditions de conduite réelles et un temps de recharge ultra rapide » a fait savoir le constructeur.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos