Kia Proceed : le troisième élément

Publié le par

Après la Ceed, lancée début 2018, voici la ProCeed : un shooting brake, qui fait partie d’un programme de quatre véhicules, tous développés sur la même plateforme.

Kia Proceed : le troisième élément

Shooting brake, imparfaitement traduit en français par « break de chasse », est une catégorie intermédiaire entre le break, la berline et même le coupé. Autrement dit un break élégant et racé avec un pavillon bombé qui donne toute son aérodynamique au véhicule. Jusqu’à présent ces break de chasse étaient l’apanage des hauts de gamme : Mercédès CSL ou Porsche Panaméra. Le Coréen Kia bouscule les codes en proposant un break de chasse au prix d’une berline moyenne. La Kia Proceed est vendue entre 25 600 et 35 000 euros.

Longue de 4,60 m son coffre est toutefois un peu moins volumineux d’une trentaine de litres que celui du break, c’est la conséquence de la ligne de fuite du toit et de la vitre arrière inclinée, mais cela ne pénalise pas pour autant la garde au toit aux places arrière. Quelques détails cosmétiques accentuent encore le parti pris dynamique du Proceed, comme un aileron de requins sur les vitres de custode latérales. Çà donne envie de la conduire. Exactement ce que souhaitait un dirigeant de Kia : « Nos clients achètent Kia pour sa fiabilité et sa qualité de construction. Mais nous aimerions qu’ils l’achètent aussi pour son dynamisme de conduite ». D’où l’ajout de nouvelles roues, nouvelles jantes et des freins plus gros.

Quatre moteurs au choix

À l’intérieur, ce véhicule se distingue par des sièges enveloppants et un méplat sur le volant ou encore des palettes en cas de boîte double embrayage 7 rapports. À bord, l’insonorisation est de deux ordres : que ce soit le diesel de 136 chevaux ou les plus modestes des moteurs essence de 120 à 140 chevaux, ils sont pratiquement inaudibles à l’intérieur de l’habitacle où le confort acoustique est de haut niveau. En revanche, pour le moteur 1,6 l de 204 chevaux, un bouton sport permet de distiller quelques feulements rauques du pot d’échappement, le tout assorti d’un durcissement des amortisseurs et d’une direction plus directe. On s’y croirait presque, d’autant que les performances suivent. Le plaisir et la sérénité au volant, sans ballant dans les virages, sont au rendez vous, ça change des SUV ! Mais sans être aussi sportive, la conduite des modèles moins gourmands en chevaux est tout aussi agréable et sûre.

Tout cela accompagné d’une finition intérieure sobre mais sans faille (avec du plastique moussé jusque sur les contreportes arrière) et de toutes les aides électroniques à la conduite souhaitables, sauf peut-être la vision tête haute. Le freinage d’urgence autonome ou l’assistance active totalement automatique dans les embouteillages sont bien là, en série ou en option. Sans oublier les 7 ans de garantie, signe fort de la marque Kia. Bref, un cocktail inédit à ce prix et diablement séduisant.

Mots clefs associés à cet article : Kia

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos