Kia et Hyundai se lancent dans l’aventure de la recharge solaire

Publié le par

À compter de 2019, certains modèles de Kia et Hyundai pourront être alimentés par des panneaux solaires, quel que soit le type de motorisation.

Kia et Hyundai se lancent dans l’aventure de la recharge solaire

Passer de consommateur, à producteur d’énergie. Voici le projet commun sur lequel planchent les deux constructeurs coréens. Car bientôt, une météo clémente sera synonyme d’électricité. Dès l’année prochaine, Kia Motors et Hyundai Motors ambitionnent d’équiper certains de leurs modèles de panneaux solaires. Ces derniers seront directement intégrés au toit ou au capot de véhicules 100 % électriques, hybrides ou à moteur thermique. De sorte que, l’électricité obtenue fournisse un surplus d’énergie à la batterie électrique. "Ce système sera en mesure de recharger les batteries des véhicules électriques ou hybrides, ainsi que celles des véhicules à moteur thermique de manière à rehausser leur rendement énergétique", précise le communiqué publié par Kia. Outre le rendement, cette technologie permettra d’augmenter l’autonomie de la batterie, mais également de réduire les émissions de CO2 dans une époque où les constructeurs redoublent d’efforts pour réduire l’empreinte environnementale de leurs véhicules.

Une technologie déclinée suivant les motorisations

Trois systèmes de recharge par toit solaire vont être ainsi développés : si celui de première génération est destiné aux véhicules hybrides - dont la capacité de recharge est de 30 à 60 % par jour en fonction de la météo - la technologie de deuxième génération prévoit quand à elle l’installation d’un toit solaire semi-transparent sur les véhicules à moteur thermique. Ce dernier peut tout aussi bien être intégré au-dessus d’un toit panoramique, permettant ainsi de laisser passer la lumière dans l’habitacle. Enfin, la troisième génération, actuellement en cours de test, introduira un toit solaire léger sur les véhicules 100 % électriques.

Kia précise qu’un panneau solaire de 100 W peut produire jusqu’à 100 Wh d’énergie (dans des conditions idéales : à midi heure d’été, avec une intensité de rayonnement de 1000 W/m2). La recharge de la batterie est donc soumise aux conditions climatiques et autres facteurs environnementaux.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos