Kia progresse sur le canal des professionnels

Publié le par

Avec 23 075 immatriculations à mi-parcours, Kia Motors France est sur de bons rails pour atteindre les 44 500 ventes sur l’exercice 2019.

Kia progresse sur le canal des professionnels

À la fin du premier semestre, Marc Hedrich, directeur général de Kia Motors France, se veut confiant. Tous les voyants sont au vert et les six prochains mois s’annoncent positifs pour le constructeur sud-coréen, qui ne cesse d’enregistrer des résultats records. « Nous sommes parfaitement en ligne avec l’évolution des ventes en France, confirme-t-il. Celles-ci chutent de 1,8 % et nous enregistrons une baisse de 2,2 %. Ce recul n’est jamais une bonne nouvelle, d’autant qu’il s’accélère sur le segment des particuliers et qu’ils représentent notre fonds de commerce. C’est donc quelque chose qui m’inquiète, mais nous sommes bien armés pour pouvoir contrer ce phénomène. En revanche, à l’image de l’année dernière, nous sommes toujours à 2 % de part de marché et nous avons augmenté notre taux de pénétration sur le canal des particuliers de 2,8 à 2,9 % ».

En raison de ce ralentissement, le directeur général a revu ses objectifs à la baisse et table dorénavant sur 44 500 immatriculations contre 46 000 annoncées en début d’année. Quoi qu’il en soit, face aux 42 300 immatriculations enregistrées l’an passé, 2019 devrait être de nouveau une année record pour la marque. La quatrième consécutive pour être exact. De plus, à mi-parcours, Kia a déjà enregistré 23 075 immatriculations et 25 000 commandes, soit plus de la moitié de ses ambitions.

Un portefeuille qui grossit

Par ailleurs, la marque constate également une augmentation de ses performances à sociétés, grâce notamment à sa gamme de véhicules électrifiés qui représentent 20 % des ventes. D’autres modèles, à l’instar de la ProCeed ou la famille Niro, ont également fortement contribué à cette croissance. Pour rappel, sur l’ensemble du portefeuille, la part des particuliers représente 65 % des ventes contre 21 % pour les professionnels. Fort de ce résultat, le constructeur sud-coréen ambitionne de poursuivre sa conquête des sociétés au second semestre.

D’autant que la seconde période de l’année s’annonce encore plus florissante avec le lancement, le 1er septembre prochain, de la XCeed – un nouveau SUV de 4 m 38, plus petit que le Sportage – pour lequel Kia a des grosses ambitions. La marque compte en écouler 1 000 unités sur les quatre derniers mois de l’exercice 2019 et 6 000 véhicules en année pleine. Au cours des six prochains mois, les équipes s’appuieront également sur la famille Ceed, qui a obtenu de bons résultats entre janvier et juin (3 542 immatriculations et 3 955 commandes), tout comme la famille Niro (3 709 immatriculations et 4 203 commandes, dont 1 250 pour la version électrique sur les 2 500 annoncées. Enfin, le Stonic et le nouveau e-Soul, qui a été commercialisé mi-avril, ont rencontré quelques soucis de production. Néanmoins, ils devraient tout de même constituer une part non négligeable dans les ventes de l’année. « Ce point est désormais résolu, assure Marc Hedrich, et nous sommes repartis à la hausse au mois de juin ». Enfin, côté réseau, la marque asiatique s’appuie sur une activité stable : 212 points de vente (dont 60 business center) et 108 investisseurs. D’ici à décembre, huit sites supplémentaires devraient compléter le maillage actuel.

Mots clefs associés à cet article : Kia

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos