Kia veut consolider son réseau avec son Sportage restylé et son nouveau Soul

Publié le par

À l’occasion de la présentation du Sportage restylé et du nouveau Soul, Kia affiche clairement sa volonté de travailler main dans la main avec son réseau et de corriger les problèmes de rentabilité qu’avaient connu les concessionnaires de la marque en 2013 et qui avait donné lieu à quelques mécontentements.

Aujourd’hui, le contexte est un peu différent. Tandis que Kia cherche à consolider ses positions en Europe et cultiver désormais beaucoup plus son image avec le nouveau Soul, la marque coréenne apparaît comme solide et raisonnable par rapport à sa sœur Hyundai dont les problèmes transparaissent aujourd’hui dans plusieurs pays. « C’est un cousin éloigné ! », nous confiera, sur le ton de l’humour, un des responsables européens de la marque. Le sujet dont tout le monde parle, c’est en effet les ventes dites « tactiques » de Hyundai qui ont fini par affaiblir son propre réseau étant donné l’afflux de véhicules « bradés » et commercialisés par les mandataires sur le Vieux Continent.

Face à ces ennuis sur lesquels personne ne veut s’étendre chez Kia, on peut les comprendre, la marque souhaite continuer à rester raisonnable en France et progresser sur le marché avec de « vraies ventes ». Avec 24 % de notoriété spontanée contre 15 % en 2009, le constructeur progresse bien dans l’Hexagone. « La communication est beaucoup plus facile pour nous depuis le lancement de notre garantie 7 ans », a expliqué Thierry Bouretz, directeur marketing Kia France. « Nous sommes un challenger des autres marques. Notre part de marché était de 1,9 % en 2013, nous souhaitons parvenir à 2 % cette année ». Et d’ajouter : « Nous avons une réelle volonté de mieux qualifier notre réseau tout en donnant la priorité à la satisfaction du client ». Kia dispose aujourd’hui de 214 points de vente sur le territoire national.

Avec le nouveau Kia Soul, le constructeur cherche à conquérir le segment B des SUV. Commercialisé à partir de 17 450 euros, soit 250 euros de plus par rapport à l’ancien modèle, Kia n’en fait pas un produit de volume, mais plutôt d’image pour la marque. À noter la sortie officielle du Kia Soul EV électrique lors du prochain Mondial de l’auto, en octobre prochain.

Retrouver la rentabilité pour son réseau

À propos de la rentabilité du réseau, Thierry Bouretz rappelle que « l’année passée fut une conjonction de plusieurs ennuis. Nous avons manqué de Rio, tandis que la fin de vie du Sportage n’a pas arrangé les choses. Tout rentre dans l’ordre progressivement, nous sommes confiants pour l’avenir. Le dialogue avec notre réseau est désormais très bon ».

Côté nouveautés donc, Kia a présenté, outre le nouveau Soul, une version restylée du best-seller de la marque : le Sportage. Sur un segment des SUV compacts très bataillé avec la 2008, le Captur ou encore le Mokka chez Opel, Kia affiche ses ambitions à travers un modèle dont le design a toujours séduit les acheteurs.

D’ores et déjà disponible dans le réseau, ce véhicule bénéficie ainsi d’améliorations tant au niveau du design extérieur, mais aussi à l’intérieur de l’habitacle à travers notamment toute une série de finitions intéressantes. La gamme débute à partir de 22 850 euros, soit 400 euros de plus par rapport à la précédente version. Au niveau des objectifs commerciaux, Kia compte faire beaucoup mieux que les 8 752 Sportage immatriculés en 2013. Avec trois niveaux de finition : style, active et premium et trois motorisations 1.6 essence, 1.7 diesel CRDI et 2.0, Kia est plutôt bien placé par rapport aux autres concurrents du segment. À noter que ce modèle bénéficie de la garantie 7 ans avec mise à jour de la navigation pendant cette période. À l’occasion du lancement de ce nouveau Sportage, le corréen a mis en place une série haut de gamme limitée à 1 500 exemplaires. Dénommée Révélation, cette série a une position prix/produit plutôt compétitif.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos