KiaMobility et KiaCharge ou les nouvelles applications de Kia

Publié le par

En 2018, Kia a lancé en Europe le service d’auto-partage Wible qui permet aux utilisateurs de louer un véhicule selon un système de free-floating.

© Kia
© Kia

Présente depuis longtemps dans la sphère automobile, la problématique de la mobilité s’est renforcée depuis la crise sanitaire. Les constructeurs rivalisent de solutions pour proposer de nouveaux modes de déplacement visant ainsi à fidéliser leurs clientèles ou à en fédérer de nouvelles. Kia vient de mettre sur pied un nouveau service de mobilité. Baptisée KiaMobility, la solution offre aux utilisateurs la location de véhicules directement auprès de concessionnaires et ce, pour un laps de temps variable allant de 24 heures à un an. L’entreprise sud-coréenne a développé sa propre plateforme de gestion de flotte. Via une application mobile, les clients peuvent effectuer la réservation de la voiture convoitée et procéder au paiement en ligne avant de se rendre chez le concessionnaire pour récupérer le véhicule. KiaMobility est testée depuis le 21 septembre dernier sur seize sites en Italie et en Russie. À la suite de ce programme pilote, Kia prévoit d’étendre en 2021 le service en Europe et dans d’autres régions telles que l’Afrique, l’Asie, l’Amérique latine et le Moyen-Orient.

Après la mobilité, Kia s’attaque à la recharge publique

En parallèle, dans le cadre de la stratégie « Plan S » révélée en janvier dernier, Kia a annoncé son engagement en tant que fournisseur de services de mobilité personnalisés, durables et centrés sur le client. De ce fait, Kia entend développer une gamme diversifiée de services de mobilité et vulgariser l’utilisation de véhicules électriques à travers le monde. Cette vulgarisation est notamment rendue possible grâce au service de recharge public européen KiaCharge. Lancé le 30 septembre, le service propose des tarifs jugés « attractifs » par le constructeur. KiaCharge permet aux conducteurs de Kia d’accéder à près de 160 000 points de charge appartenant aux principaux opérateurs européens et ce, via une plateforme unique. L’objectif commun est de rendre la recharge plus simple et facile à utiliser pour l’ensemble des véhicules électrique et hybride rechargeable. D’ailleurs, les clients recevront une facture mensuelle pour leur utilisation du réseau, plutôt que des factures individuelles pour chaque charge. « La disponibilité et l’adéquation des bornes de recharge publiques restent un obstacle perçu pour de nombreux acheteurs potentiels de VE. En introduisant un service de recharge public complet et facile à utiliser pour nos clients, accessible à partir d’un seul compte, Kia fait de la possession de VE une option viable pour de nombreux autres acheteurs de voitures », promet Emilio Herrera, directeur de l’exploitation de Kia Motors Europe.

Les dernières statistiques montrent que les véhicules électrifiés connaissent une forte croissance ces dernières années. Selon une étude réalisée par McKinsey en août 2018, la demande de bornes de recharge publiques devrait augmenter de 35 % au cours des dix prochaines années. KiaCharge sera introduit sur sept marchés européens entre septembre et octobre (l’Italie, la Pologne, l’Espagne, l’Autriche, la France, l’Allemagne et la Suisse), avant d’être accessible aux clients britanniques à compter du quatrième trimestre 2020. Kia prévoit d’étendre le programme à d’autres marchés ultérieurement.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos