L’ACEA dévoile ses prévisions et recommandations pour 2017

Publié le par

L’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) s’attend à un marché européen du véhicule neuf stable en 2017, et qui devra faire face à l’entrée en vigueur de deux lois sur les émissions des niveaux de CO2 et de polluants : le protocole d’homologation WLTP et l’essai RDE.

L’ACEA dévoile ses prévisions et recommandations pour 2017

En 2016, le marché automobile européen a bénéficié d’une croissance solide de 6,8 % avec 14,6 millions d’unités écoulées. Un dynamisme que n’avait plus connu le marché européen du véhicule neuf depuis neuf ans… et qui ne se perpétuera a priori pas cette année, selon les projections de l’ACEA. « Contrairement à ce qu’annonçaient les médias et malgré le Brexit et le référendum italien, la confiance des consommateurs est restée jusqu’à présent solide », a expliqué son président Dieter Zetsche. Toutefois, l’incertitude devrait dominer en 2017 avec un ralentissement des ventes de véhicules neufs et une croissance abaissée à 1 %. Une évolution du marché étroitement corrélée aux conditions macro-économiques et aux développements politiques. « Nous demandons instamment à l’Europe de poursuivre ses efforts pour garantir un accès équitable au marché mondial », souligne l’ACEA.
Mais 2017 est surtout synonyme pour le marché européen du véhicule neuf de l’entrée en vigueur de deux lois d’envergure sur les émissions des niveaux de CO2 et de polluants.

WLTP et RDE pour regagner la confiance des automobilistes

L’année sera marquée par l’évolution du cycle d’homologation désormais basé sur le protocole WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicle Test Procedure). Ce dernier modifie les procédures d’évaluation des niveaux de polluants et d’émissions des véhicules par rapport au protocole NEDC (New European Driving Cycle). Avec, comme résultat, une mesure plus précise des niveaux de rejets de NOx notamment, grâce à des tests réalisés à des vitesses élevées.

L’essai RDE (Real Driving Emission) viendra dès septembre en complément du cycle d’homologation WLTP. Si les détails quant aux procédures appliquées ne sont pas encore connus, cet essai RDE proposera une évaluation des niveaux de CO2 et de polluants non plus uniquement en laboratoire mais sur routes ouvertes, pour des résultats plus proches de la réalité.

« Le WLTP et le RDE sont des mesures essentielles pour regagner la confiance des clients, a souligné Dieter Zetsche, qui alerte toutefois les États sur les répercussions que ces lois pourraient avoir sur le consommateur final. Les décideurs politiques doivent veiller à ce que le passage au WLTP n’ait pas d’incidence sur la taxation des véhicules en augmentant les coûts pour le consommateur.  »

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos