L’ANEA explore le Big Data

Publié le par

L’alliance nationale des experts en automobile (ANEA) a placé son 8ème congrès sous le signe de l’exploitation des données.

L’ANEA explore le Big Data

A l’occasion de son congrès annuel, l’ANEA a choisi de s’interroger sur le Big Data et de faire un point sur l’évolution de la charte de bonnes pratiques signée avec les réparateurs. Face au nombre de données générées par une procédure d’expertise, les experts se sont organisés comme l’explique François Mondello, expert au sein du cabinet Alliance Experts. « Notre profession génère approximativement 150 millions de données par an. Nous avons rapidement pris conscience de leur importance pour tous les experts. Nous avons donc mis en place un concentrateur qui nous permet aujourd’hui de recouper des informations pour traiter plus facilement nos dossiers ». Ces données pourraient dans l’avenir intéresser les assureurs mais d’éventuelles passerelles devront répondre à la législation sur la protection des données et de la vie privée. Un chantier qui prendra sans doute du temps.

Des annexes à travailler

Au cours de la deuxième table-ronde du congrès, experts, réparateurs et automobilistes se sont retrouvés pour faire un point sur la charte de bonnes pratiques récemment revue. Alors que plusieurs sujets ont avancé dans la dernière mouture du texte, quelques annexes restent encore à écrire. « L’utilisation de la pièce de réemploi doit être mieux encadrée, notamment pour savoir sur quels véhicules nous pouvons les monter » a remarqué Yves Levaillant, président de la branche carrosserie du CNPA. « Depuis quinze ans, les experts préconisent des pièces de réemploi sur des voitures de tous âges » lui a répondu Alain Vannereau, président délégué de l’ANEA. Une autre annexe devrait porter sur la fixation du prix de ces éléments d’occasion. Un sujet important pour le devenir de la pièce de réemploi.
Enfin, à l’issue de la journée, les adhérents de l’ANEA devaient voter pour élire leurs représentants à la tête de l’organisation. A l’heure ou nous bouclons ces lignes, le résultat n’est pas encore connu mais une seule liste était sur les rangs : celle de l’actuel président Philippe Ouvrard. L’expert implanté en région parisienne devrait donc effectuer un nouveau mandat à la tête de l’ANEA.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos