L’ANEA s’invite dans l’Eco Entretien

Publié le par

L’alliance nationale des experts en automobile (ANEA) entre dans l’association Eco Entretien pour positionner l’expert comme un maillon de la chaine en cours de constitution.

L’ANEA s’invite dans l’Eco Entretien

Contraints par un marché de la réparation collision en recul structurel, les experts sont lancés depuis plusieurs années dans une course à la diversification de leurs activités. Une diversification qui passe notamment par l’Eco Entretien. Dans la perspective du durcissement du contrôle technique en matière d’environnement, l’état thermodynamique du véhicule va revenir sur le devant de la scène. Un constat largement partagé par tous les acteurs de l’après-vente automobile lors du 1er symposium organisé par l’ANEA à Paris le 30 mars. Si la réglementation est en marche, toute une chaine doit encore se mettre en place sur le terrain pour préparer l’arrivée des voitures malades. Alors qu’équipementiers et réseaux de garages préparent leurs offres, les experts viennent de rejoindre l’association Eco Entretien afin de s’impliquer dans le label mis en place par cette structure.

Rôle préventif

Comme l’explique Christophe Theuil, vice-président de l’ANEA, « nous mettons en place des formations et un outil spécifique pour effectuer un contrôle préventif du véhicule. Il s’agit d’un service que nous pourrions proposer à nos clients assureurs mais aussi aux gestionnaires de flottes ou aux particuliers ». Dans la perspective d’un durcissement du contrôle technique, le nombre de véhicules en contre-visite pour des défauts liés à la pollution devrait grimper en flèche. Un afflux qui doit être préparé par toute la profession, même si les pouvoirs publics refusent tout pronostic en la matière. Le statut des experts pourrait constituer un avantage pour conseiller les automobilistes et expliquer les raisons d’un entretien préventif de la chaine thermodynamique de leur véhicule.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos