Vers une stratégie nationale pour le véhicule automatisé

Publié le par

Afin de bien négocier le virage technologique provoqué par les véhicules automatisés, l’État lance deux consultations nationales impliquant les acteurs du public et du privé concernés mais aussi le grand public.

Vers une stratégie nationale pour le véhicule automatisé

L’objectif est clair pour l’État : finaliser la stratégie nationale en matière d’automatisation de la conduite, technologie à l’origine de nombreux enjeux aussi bien en termes de sécurité routière, de développement durable, que d’économique. « Notre filière doit s’y préparer. Elle a des atouts mais ne doit pas se laisser distancer dans cette compétition mondiale, tant en termes de technologies que de nouveaux modèles économiques  », souligne l’État dans un communiqué. Au programme donc, la définition des orientations communes aux acteurs publics et privés, orientations qui vont regrouper les nombreuses initiatives déjà lancées par les différents acteurs.

Deux grandes consultations lancées

Pour ce faire, une première consultation des acteurs privés et publics est lancée à ce jour : acteurs de la construction automobile, des transports, du numérique, de l’assurance de la sécurité, mais aussi les collectivités locales, les associations d’usagers ou de consommateurs sont invités à participer à cette consultation.

Une deuxième consultation à destination du grand public sera également lancée en octobre. Les réflexions générées alimenteront les débats des Assises des mobilités, lancées aujourd’hui, le 19 septembre 2017, et pour trois mois. Elles guideront également l’élaboration de la loi d’orientation sur les mobilités qui sera présentée début 2018 par le gouvernement.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos