L’Europe se dote de bornes de recharge ultra-rapide

Publié le par

Les groupes allemands BMW, Daimler, Volkswagen et l’américain Ford ont créé un consortium européen pour un réseau de recharge ultra-rapide des véhicules électriques. 400 stations de recharge à haute puissance devraient être accessibles d’’ici 2020.

L'Europe se dote de bornes de recharge ultra-rapide

Quatre groupes automobiles et une ambition : offrir aux automobilistes européens un réseau de recharge ultra-rapide pour les véhicules électriques. BMW, Daimler, Volkswagen et Ford ont annoncé la création d’un consortium appelé Ionity dont la mission est de développer sur le Vieux Continent un réseau de recharge ultra-rapide de 350 kW pour les véhicules électriques.

L’objectif est d’installer près de 400 stations d’ici à 2020. « Une étape cruciale dans le développement du marché des véhicules électriques, notamment dans l’optique de favoriser les longs trajets  », soulignent les quatre partenaires.

100 points en 2018

Les 20 premières stations seront accessibles dès cette année : localisées en Allemagne, en Autriche et en Norvège, elles seront distantes l’une de l’autre de 120 km. En 2018, leur nombre devrait atteindre 100 avec plusieurs points de recharge. Pour atteindre cet objectif, Ionity, basé à Munich, emploiera 50 collaborateurs dès 2018.

Aucune précision n’a pour le moment été donnée concernant la France. Pour rappel, dans l’Hexagone, le cap des 20 000 points de charge accessibles au public a été dépassé en septembre, soit 7 242 stations. Le nombre de points a ainsi augmenté de 35,5 % en un an selon l’Avere, Association pour le développement de la mobilité électrique. Cependant, la recharge rapide reste largement minoritaire face à la recharge standard.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos