L’enseigne Feu Vert confortée dans sa stratégie cross-canal

Publié le par

L’enseigne Feu Vert confortée dans sa stratégie cross-canal

Le premier réseau d’indépendants de centres auto français Feu Vert avait choisi Lyon et son restaurant Bocuse pour célébrer les 20 meilleures centres-autos de son réseau, succursales et franchisés, ayant réalisé des progressions de +25% de leur chiffre d’affaires lors de l’opération « 42ème anniversaire » de l’enseigne. L’occasion pour les dirigeants du groupe, qui cultivent en principe une certaine discrétion, de faire un point complet sur les principaux chiffres du réseau et les objectifs pour l’année en cours. Démonstration de force pour les mois à venir...

Une digitalisation en juillet prochain

Premier message et levier de progression et de changement dans les mois à venir : la stratégie Web qui sera révélée par Pascal Fraumont directeur marketing de l’enseigne en juillet prochain. La digitalisation de Feu Vert est en marche et c’est une véritable réponse cross-canal que le réseau souhaite déployer dans l’ensemble de ses centres. « A l’heure où les modes de consommation changent radicalement, cette nette progression de 25% de ces vingt centres illustre la pleine adéquation de l’offre Feu Vert aux besoins des automobilistes d’aujourd’hui », a déclaré Bernard Perreau président du Groupe Feu Vert. « Elle témoigne aussi de la mobilisation des équipes et de leur capacité à intégrer les nouveaux outils de communication dans le processus de vente ».

Quatre experts Web sont, en effet, en cours de recrutement au sein de la cellule dédiée du service marketing clients. « Les consommateurs veulent que tout aille toujours plus vite et au meilleur coût », explique Pascal Fraumont. « A titre d’exemple depuis fin 2013, tous les produits achetés sur Internet, y compris les pneumatiques sont disponibles dans les deux heures dans centres auto. Cette logistique permet à Feu Vert de faire la différence en ajoutant du service à la seul vente de produits sur le Web ».

Une année de transition

Pour rappel, le groupe Feu Vert rassemble aujourd’hui deux enseignes Feu Vert et Mondial Pare-Brise principal concurrent de Carglass dans l’univers du vitrage automobile. L’ensemble réunit 7150 collaborateurs sous enseigne pour un chiffre d’affaires hors taxes de 735 millions d’euros. En 2013, Mondial Pare-Brise a enregistré une progression de 12,1% en France pour un CA total en Europe de 266 millions d’euros. Les centres auto Feu Vert et les fast-fitters Feu Vert Services ont vu leur chiffre d’affaires progresser de 1,1% dans l’Hexagone à 522 millions d’euros.

L’enseigne est également présente en Espagne, au Portugal et en Pologne. Le groupe Feu Vert rassemble 717 centres sur 4 pays dont 266 pour l’activité vitrage et 451 pour les centres auto et fast fit (336 points de vente en France). Sur un secteur de l’après-vente en recul pour tous les réseaux qu’ils soient constructeur ou indépendant, Feu Vert réalise une année 2013 assez stable qui lui permet de réinvestir pour les mois à venir. Rappelons qu’au niveau de sa communication nationale, Feu Vert est l’un des poids lourds de l’après-vente automobile avec un investissement qui oscille entre 20 et 30 millions d’euros par an. Un budget télé et cross canal Web qui lui permet de rivaliser avec les enseignes après-vente des constructeurs comme Renault ou PSA Peugeot Citroën.

Garantie pannes et services de conciergerie

A l’occasion de cette conférence de presse lyonnaise, les dirigeants ont également présenté les nouveaux projets de l’enseigne, tout en faisant un point sur le partenariat exclusif engagé avec le constructeur lyonnais Courb pour l’entretien des véhicules électriques. A terme ce véhicule électrique aux couleurs de l’enseigne pourra aussi servir de véhicule de courtoisie dans les centres. En parallèle, de nouveaux services liés aux véhicules d’occasion et à l’entretien, viendront s’agréer à ce panel d’offres au cours de l’année 2014. Grâce à un partenariat avec le garantisseur Icare, le réseau présentera une solution d’achat/vente de véhicule entre particuliers. Ce service sera à la fois un forfait pour un examen complet du véhicule auquel s’ajoutera une garantie pannes de 3 ou 6 mois. Une extension de garantie via des contrats de 12 ou 24 mois verra le jour jusqu’au 9 ans du véhicule avec assistance étendue et kilométrage illimité inclus. A noter enfin le développement des services de conciergerie pour des entreprises tiers. Un premier contrat avec la société ATOS vient, en effet, d’être conclu. Lors du dernier Salon de la Franchise, Feu Vert a présenté la e-réservation qui permet de retirer dans les deux heures dans un centre des produits achetés en ligne.

Développement des services financiers

Autre pilier de son développement qui lui permet de fidéliser sa clientèle et d’augmenter sensiblement le panier moyen : le crédit. Le partenariat signé en 2010 avec Cofidis fonctionne à plein régime dans les centres puisque l’affection du crédit s’établit en moyenne à 9,5%. Une étude interne rappelle également que 73% des acheteurs en ligne recourent ou sont favorables aux facilités de paiement. Avec près de 80 000 dossiers ouverts pour un montant total de 50 millions d’euros, le crédit moyen est d’un peu plus 600 euros en moyenne par client. L’objectif de l’enseigne serait d’atteindre rapidement à 200 000 dossiers ouverts.

Les trois piliers de Feu Vert

Outre une recherche active d’opportunités pour son développement à l’international, Feu Vert compte s’appuyer sur trois piliers : renforcer son produit d’appel à travers le pneumatique, poursuivre la stratégie digitale et développer de nouveaux produits innovants. Côté centres, une dizaine de Feu Vert Services s’ouvriront cette année et cinq centres auto de l’enseigne devraient également voir le jour. Au niveau de l’entreprise, le groupe conserve ce même projet d’entreprises qui fait à la fois son originalité et sa forte réactivité depuis tant d’années à savoir un groupe assez familial et très soudé entre succursales et franchisés tout en étant un poids lourds du secteur de l’après-vente auto.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos