L’équipementier Schaeffler revoit ses objectifs à la hausse

Publié le par

À l’issue des six premiers mois de l’année, le directoire de Schaeffler AG a décidé d’augmenter ses prévisions pour 2021. Il prévoit désormais une croissance du chiffre d’affaires dépassant les 11 %.

© Schaeffler
© Schaeffler

Plus de peur que de mal. Alors que l’équipementier automobile et industriel Schaeffler préférait jouer la carte de la prudence quant à ses prévisions pour l’année 2021, l’issue du premier semestre a finalement déjoué toutes les attentes. Au terme des six premiers mois de l’année, le groupe Schaeffler a validé un chiffre d’affaires de l’ordre de 7 014 millions d’euros, contre 5 572 millions d’euros à période égale en 2020. Soutenues par une demande en croissance dans toutes les régions du monde, les ventes mondiales de l’entreprise ont augmenté de 27,4 % entre janvier et juin 2021. Au deuxième trimestre, celles-ci ont augmenté de 50,6 % pour atteindre les 3 454 millions d’euros, contre 2 291 millions d’euros lors du deuxième trimestre 2020. « Ces taux de croissance résultent également de la faible base de comparaison, puisque les effets de la pandémie de la Covid-19 s’étaient traduits par une baisse significative des ventes au premier semestre 2020 », justifie l’équipementier. Au regard de ces résultats positifs, le directoire de Schaeffler AG a donc décidé, le 26 juillet dernier, d’augmenter ses prévisions pour l’exercice 2021 et prévoit désormais une croissance de son chiffre d’affaires de plus de 11 % (10 % auparavant). « Après un premier semestre fort, cette révision est réalisée malgré des incertitudes difficiles à évaluer qui persisteront au deuxième semestre de l’exercice », admet le groupe.

Détail des performances

Avec un taux de croissance de 34,9 %, la division Automotive Technologies marque la plus forte augmentation du rattrapage opéré au premier semestre. Les quatre régions affichent des taux de croissance à deux chiffres. Le contexte économique plus favorable a permis à la région Europe d’atteindre au deuxième trimestre une augmentation de 67,5 % et de 90,3 % pour la région Amériques. La région Grande Chine affiche une croissance plus modérée de l’ordre 10,7 %, tandis que la région Asie/Pacifique enregistre une croissance du chiffre d’affaires de 58,7 %. La division Automotive Technologies a réalisé des ventes d’un montant de 4 365 millions d’euros au premier semestre (3 264 millions d’euros en 2020). La hausse de 34,9 % résulte d’une nette croissance dans tous les secteurs et toutes les régions de l’entreprise. Le rétablissement de la production automobile mondiale a subi, plus particulièrement au deuxième trimestre, les effets des difficultés de livraison de semi-conducteurs rencontrés à l’échelle mondiale, ainsi que des nouvelles restrictions produites par la pandémie de la Covid-19. Avec 5,7 %, la division Automotive Technologies réalise une performance « hors pair » à laquelle toutes les régions ont contribué. Le volume de commandes enregistrées affiche une évolution stable sur les six premiers mois, compte tenu de l’amélioration des conditions du marché et s’élève à 5,4 milliards d’euros, dont 2,1 milliards d’euros proviennent de l’électromobilité. L’objectif planifié pour l’ensemble de l’exercice 2021 est donc d’ores et déjà atteint. À partir de 2022, le groupe anticipe une entrée de commandes annuelle de 2 à 3 milliards d’euros pour le secteur de l’électromobilité.

Par ailleurs, la division Automotive Aftermarket a réalisé des ventes d’un montant de 911 millions d’euros au premier semestre 2021, contre 748 millions d’euros à la même période en 2020, ce qui correspond à un taux de croissance de 24,2 %. Enfin, la division Industrial a atteint au premier semestre un chiffre d’affaires de 1 738 millions d’euros (1 560 millions d’euros en 2020), soit une hausse du chiffre d’affaires de 13,3 %.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos