L’heure est au bilan pour DS Automobiles

Publié le par

DS Automobiles dresse le bilan du premier semestre 2018 et se félicite su succès de son DS 7 Crossback, leader du segment C SUV premium en France depuis trois mois consécutifs.

"Le premier semestre 2018 est un moment très important pour la marque", se félicite Yves Bonnefont, directeur général DS Automobiles. Au premier semestre, à l’échelle mondiale, 31 754 unités ont été vendues, soit une progression de 14 % par rapport à 2017. En isolant le deuxième trimestre (avril, mai, juin) – dans la mesure où le DS7 Crossback a été livré aux clients fin mars - les ventes mondiales affichent une progression de 35 %. Par ailleurs, sur le marché européen, les ventes ont augmenté de 25 % au premier semestre avec 28 326 immatriculations, et de 43 % au deuxième trimestre. Les principaux marchés de la marque DS sont, dans l’ordre : la France (, le Royaume-Unis, l’Espagne, l’Allemagne et la Chine.

"J’ai toujours dis qu’on ne pilote pas la marque DS par les volumes, poursuit Yves Bonnefont. Nous sommes satisfaits que les ventes se développent. Cette dynamique est le signe d’un travail de fond stratégique qui produit ses effets". Le directeur général reconnaît néanmoins que le marché chinois reste difficile à conquérir. 6 000 véhicules ont été vendus l’an passé, et les chiffres ne semblent guère s’améliorer à la mi juillet. "La trajectoire de notre croissance est plus lente que ce que l’on avait imaginé en 2014, regrette-t-il. Cela prend du temps d’installer une nouvelle marque sur ce marché. Nous avons un travail de notoriété devant nous".

Une gamme électrique à venir

Du côté de la gamme, le directeur général affirme que le DS7 Crossaback a indéniablement redonné un coup de projecteur sur la marque. DS Automobiles compte écouler jusqu’à la fin de l’année, les DS 4 et la DS 5 encore présentes dans le réseau. Puis, un nouveau modèle sera lancé tous les ans à l’international pour atteindre une gamme de six modèles mondiaux. Ces derniers se positionneront sur les segments B à D, mais impossible de connaître la typologie des modèles pour l’heure. Aussi, le constructeur a également choisi le salon du Mondial de l’automobile, en octobre prochain, pour présenter son premier véhicule électrique. "Systématiquement, tous nos modèles auront une version électrique dans les mois qui suivront leur lancement", assure Yves Bonnefont. À partir de 2025, la marque ambitionne d’arrêter les motorisations thermiques pures au profit des voitures électrifiées.

Zoom sur les showroom

Le réseau DS stores et DS salons compte aujourd’hui 340 points de vente à travers le monde, dont 260 sur le sol européen et 130 en France. La marque ambitionne d’en ouvrir d’autres au cours des six prochains mois afin de totaliser un nombre global mondial de 500 sites. Objectif 2021 : 800 points de ventes à l’international. Enfin, au second semestre 2018, le constructeur va poursuivre la commercialisation de son DS 7 Crossback, leader en France sur le segment C SUV premium depuis trois mois consécutifs. Sitôt lancé, le modèle a rencontré un vif succès, notamment auprès des professionnels. La hausse des commandes a d’ailleurs eu un impact sur le délai de livraisons des véhicules. Un délai qui devrait être rapidement compensé.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos