[Vidéo] L’usine e-tron de Bruxelles plonge Audi dans l’électrique

Publié le par

Auto Infos a pu visiter le site de Forest, qui produit le SUV électrique e-tron.

[Vidéo] L'usine e-tron de Bruxelles plonge Audi dans l'électrique

C’est à Forest, l’un des quartiers sud de Bruxelles, que le constructeur Audi a décidé d’installer sa première chaîne de production de véhicules électriques. Cette usine, créée par la famille D’Ieteren en 1949, a été rachetée par le groupe Volkswagen dans les années 1970. Cet établissement produisait l’Audi A1 depuis 2010. 910 000 unités sont sortis de ses chaînes de production. La prochaine génération de la A1 est désormais produite à Martorell en Espagne.

Premier modèle électrique de la marque

Après deux années d’étude et 200 000 heures de formation pour les salariés, la chaîne de production de l’Audi e-tron a démarré le 3 septembre 2018. Le site de Forest emploie 1 816 personnes dont 940 sont entièrement dédiées au modèle e-tron.

Disposant du label « carbon neutral », cette usine s’est complètement adaptée depuis deux ans à la mise en place de la nouvelle plateforme modulaire MEB du groupe tout en s’employant à respecter les règles environnementales en plein cœur de Bruxelles. La marque a ainsi construit le plus important système photovoltaïque de la ville qui génère plus de 3 000 megawatt heure d’électricité par an.

Assemblage de l’imposante batterie de l’e-tron

Entièrement automatisée, plus qu’une usine de production classique au regard du nombre de salariés présents autour de la chaîne de production, l’usine de Forest a centré sa production autour de l’assemblage de la batterie de l’e-tron. Une batterie imposante puisqu’elle pèse 706 kg et dont les dimensions représentent l’ensemble de la caisse du véhicule. Une batterie composée de l’assemblage de 36 modules de batteries lithium livrés directement de Pologne par LG puis par Samsung également dans les mois à venir. Cette batterie de 396 V et d’une puissance de 95 kWh permettrait d’alimenter une maison pendant dix jours avec une seule charge. Même si l’emboutissage des pièces de carrosserie est réalisé en Hongrie, les autres chaînes de fabrication sont assez classiques.

Un second SUV dans les deux ans

Dans les deux années à venir, cette première usine « électrique » du groupe pourrait accueillir un second SUV, le Q4 e-tron. Côté production, le constructeur préfère rester très discret quant au nombre de véhicules produits dans cette chaîne de production qui constitue l’avenir de la marque au vu de ses ambitions résolument tournées vers l’électrique désormais comme l’ensemble du groupe Volkswagen.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos