La Feda plaide pour l’éco-entretien auprès du parlement

Publié le par

Dans le cadre de la mission parlementaire d’information sur l’offre automobile française, la Feda a été auditionnée par Delphine Batho, rapporteuse de cette mission, au sujet de l’entretien du parc automobile français.

La Feda plaide pour l’éco-entretien auprès du parlement

Cette audition a été l’occasion pour la Fédération des syndicats de la distribution automobile de rappeler que l’offre automobile ne s’arrêtait pas à l’acte de vente mais englobait aussi tous les aspects liés à l’entretien et à son usage. C’est dans ce contexte que la Feda a mis en avant sa démarche d’éco-entretien, dont le principe est de vérifier les niveaux d’émissions de cinq gaz d’échappement, à savoir le monoxyde de carbone, le dioxyde de carbone, le monoxyde de carbone, le monoxyde d’azote, l’hydrocarbure et, enfin, l’oxyde d’azote. Une démarche à laquelle pourrait être potentiellement soumis le parc français de 38 millions de véhicules en circulation.

Ainsi, selon la Feda, sur une année, la contribution à l’amélioration de la qualité de l’air rendue possible par le bon entretien du parc est supérieure à celle obtenue par la vente de véhicules neufs en remplacement de modèles plus anciens.
Cette audition a également été l’occasion pour la Feda de mettre en avant auprès de la rapporteuse l’intérêt des ateliers de proximité qui rénovent les pièces et composants, avec un double bénéfice : une mise en avant de l’économie circulaire et des réparations financièrement plus accessibles.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos