La LLD soutient le marché automobile

Publié le par

La LLD soutient le marché automobile

« Tout le monde n’a pas cette chance d’être dans un métier en croissance », déclare François Piot, président du Syndicat national des loueurs de véhicules longue durée (SNLVLD). Des propos étayés par les chiffres du marché VP français au premier trimestre : sur les 504 100 voitures neuves immatriculées (en chute de 21,8 % par rapport au premier trimestre 2011) 19 % l’ont été par les sociétés ou loueurs longue durée. Ainsi, les immatriculations aux entreprises n’ont reculé que de 2,6 % (222 200 unités) et, plus significatif encore, les 70 000 mises à la route de véhicules en LLD sont en progression de 15 % ! « Depuis la fin de l’année dernière, les immatriculations issues de la location longue durée sont en forte hausse », relève F. Piot. Au sein du marché des sociétés, ce mode locatif emporte déjà 75 % des suffrages au profit de l’achat propre.

Renouvellement massif des flottes

C’est qu’après avoir prolongé massivement les contrats qui les unissent aux loueurs longue durée en période de crise financière, les entreprises renouvellent leur flotte. « Repousser durablement des véhicules assez anciens amènerait des coûts d’entretien trop élevés », souligne le président du SNLVLD. Au total, le parc géré en LLD s’élève à plus de 1,1 million de voitures, en progression significative de 3,8 % (15 000 véhicules supplémentaires !).

Le boom du fleet management

La percée vient aussi de la gestion de flotte, suralimentée par les parcs des ministères qui fait un bond de 7,12 % dans le même laps de temps comparé avec 247 296 véhicules. Une donne qui profite aux captives des constructeurs et à ALD Automotive qui en a toujours fait une spécialité.

Top 10 des mises à la route

Après avoir progressé de 2,2 % en 2011, la LLD soutient plus que jamais le marché automobile avec 106 558 immatriculations enregistrées au premier trimestre, en hausse de 11,1 %. Les modèles plébiscités sont, par ordre de préférence, les : Clio, C3, 207, Mégane, C4 + Picasso, 308, Scenic + GD, Twingo, Golf et Kangoo. Seule ombre au tableau : le marché VO peu porteur qui pénalise la recommercialisation des retours de LLD. « Nous les revendons actuellement à 36 % de leur prix tarif », explique F. Piot. Soit quasiment le niveau historiquement bas de 2008 qui faisait suite à la fermeture du débouché algérien.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos