La Peugeot 508 hybride homologuée avec les honneurs en WLTP

Publié le par

Peugeot vient de révéler les données d’homologation de ses 508 Hybrid et 508 SW Hybrid selon le protocole WLTP. Les émissions de CO2 se situent ainsi entre 29 et 36 grammes pour une autonomie de 47 à 54 kilomètres selon la carrosserie et les options.

La Peugeot 508 hybride homologuée avec les honneurs en WLTP

Peugeot arrive sur le marché de l’hybride rechargeable avec de solides arguments en matière d’homologation WLTP. Quelques jours après l’annonce des résultats positifs du SUV 3008 GT Hybrid4, Peugeot révèle ceux des 508 Hybrid et 508 SW Hybrid. Des valeurs intéressantes avec des rejets de CO2/km compris entre 29 et 36 grammes selon la carrosserie et les options. La consommation se situe à 1,3 l/100 km et l’autonomie en mode 100 % électrique oscille entre 47 et 54 kilomètres, toujours en fonction de la carrosserie et des équipements. Sans surprises, la berline s’en sort un peu mieux que le break mais les données globales d’homologation restent à un très bon niveau. Un argument important dans la perspective de l’entrée en vigueur du WLTP début 2020.

Commandes ouvertes en France

Disponibles à la commande en France, ces deux versions de la 508 sont motorisées par un quatre cylindres PureTech de 1,6 l et 180 chevaux associé à un moteur électrique de 80 kW (110 chevaux). L’ensemble fournit 225 chevaux (165 kW) sur les seules roues avant. L’objectif de Peugeot et de PSA consiste à proposer une 508 Hybrid au même coût de possession et d’usage qu’une 508 BlueHDi 130 EAT8. Un calcul pensé pour les clients professionnels, basé sur un kilométrage annuel de 30 000 kilomètres dont 65 % effectués en mode hybride et 35 % en tout électrique. Pour les particuliers, cette comparaison se base sur une distance annuelle de 15 000 kilomètres et une utilisation à parts égales entre mode hybride et mode 100 % électrique. Ces deux véhicules sont équipés d’une batterie de 11,8 kW, qui se recharge en 1 h 45 avec une Wallbox de 6,6 kW disponible en option. Les résultats obtenus lors des tests d’homologation diffèrent selon le type de carrosserie mais aussi selon le niveau d’équipement embarqué à bord. Trois finitions sont disponibles sur la berline et le break, avec un cœur de gamme situé sur la version Allure (44 550 euros et 45 850 euros en SW) et sa déclinaison Allure Business destinée aux professionnels. Une GT Line (46 950 euros et 48 250 euros en SW) offrira une définition plus dynamique tandis que la version GT (51 250 euros et 52 550 euros en SW) constituera le haut de gamme.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos