La Renault Zoe s’offre une cure de jouvence

Publié le par

Avec l’arrivée de la seconde génération de la Zoe, la Peugeot e-208 a une sérieuse rivale face à elle.

La Renault Zoe s’offre une cure de jouvence

À l’instar de chaque nouvelle mouture, le modèle a été partiellement repensé, tout en conservant ses atouts passés. Côté esthétique, la citadine électrique la plus vendue en Europe franchit un cap en termes de design avec des lignes plus affirmées, notamment sur le capot. Ses courbes se rapprochent d’ailleurs de la Clio. Dans l’habitacle, les équipes de la marque au losange ont accordé une importance particulière à la qualité des finitions, au confort et à l’ergonomie. Un écran de 10 pouces est disponible dès le premier niveau de finition. Le nouveau modèle est équipé d’une batterie Z.E 50, capable de déployer une autonomie de 390 kilomètres (WLTP), soit 90 kilomètres de plus que sur le modèle précédent. Elle s’ouvre dans le même temps à la charge rapide en courant continu, qui complète l’ensemble des possibilités de recharge déjà offertes au domicile ou sur la voie publique en courant alternatif. Le port de charge ne bouge pas et reste derrière le logo en forme de losange. La nouvelle Zoe ajoute une motorisation R135 de 100 kW, plus puissante et digne d’une routière, mais aussi un nouveau mode de roulage particulièrement adapté à la ville. Sans oublier les nombreuses aides à la conduite dédiées au confort et à la sécurité des passagers (lecture des panneaux, avertisseurs d’angle mort, freinage d’urgence, etc). Les tarifs de la nouvelle Zoe devraient être prochainement dévoilés par Renault. Elle est attendue pour l’automne 2019.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos