La force de l’engagement

Publié le par

« Les distributeurs se battent chaque jour pour gagner quelques dixièmes de point de rentabilité ».

Un engagement et une passion inaltérable pour leur métier : tels sont les points communs de ces hommes et femmes de l’automobile à l’honneur dans ce numéro de juin d’Auto Infos.

Dans un contexte de sortie de crise de la distribution des véhicules neufs, notre enquête sur les marges dans les concessions nous rappelle, tout d’abord, que la rentabilité d’une affaire n’est comprise qu’entre zéro et un. A travers un système de marge arrière proche de celui de la grande distribution, les dealers sont jugés par les constructeurs à la fois sur les volumes mais aussi sur de nombreux critères comme la qualité du service et le CRM. En proie à une baisse constante de la couverture des frais fixes de leurs affaires par l’après-vente, les distributeurs se battent chaque jour pour gagner quelques dixièmes de point de rentabilité. Depuis quelques mois, les constructeurs ont infléchi leurs exigences vis-à-vis de leur réseau, comprenant qu’ils ne peuvent laisser leurs distributeurs batailler seuls pour éviter le précipice. Lors du dernier trimestre 2013, plusieurs d’entre eux seraient intervenus pour garantir la rentabilité annuelle de leurs dealers.

L’engagement est également total, quelquefois âpre, lors de cette campagne pour l’élection du président du CNPA pour les trois prochaines années. A l’heure où nous imprimons ce magazine, nous ne savons pas encore lequel des deux Francis (Bartholomé ou Davoust) en sortira vainqueur. Quoiqu’il arrive, c’est une équipe renouvelée qui prendra la tête du syndicat du Suresnes. A l’occasion de cette campagne, nous aurons compris à quel point le CNPA est l’instance majeure de l’ensemble de la distribution et des services de l’automobile. Dans les mois à venir, les représentants de cette profession devront reprendre du poids auprès des pouvoirs publics tout en accueillant vraisemblablement de nouveaux adhérents issus des enseignes de la réparation rapide voire d’autres professionnels venant d’autres syndicats dont l’existence sera remise en cause par la loi sur la représentativité dont la première échéance arrive à la fin de cette année.

Quand cette force de l’engagement devient un moteur, on ne peut qu’être optimiste pour l’avenir du commerce et de la réparation automobile.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos