La location booste le marché du financement automobile

Publié le par

Nouveau record pour le financement sur le lieu de vente. Le financement des véhicules neufs ou d’occasion auprès des particuliers a généré une production financière de 9,75 milliards d’euros au cours du premier semestre 2018, soit une hausse de 10,1 %.

La location booste le marché du financement automobile

Avec une hausse de 10,1 % de la production financière des établissements spécialisés au cours du premier semestre 2018, le financement sur le lieu de vente affiche un nouveau record pour un total de 9,75 milliards d’euros. Les captives des constructeurs, portées par la LOA, sont les grandes gagnantes de cette première partie de l’année avec une part de marché qui atteint de nouveaux sommets à 81,39 % contre seulement 18,1 % pour les établissements indépendants.

À elles seules, les offres de location tirent l’ensemble du marché du financement vers le haut. Globalement, la LOA affiche une progression de 12,9 % dont + 10,7 % pour le véhicule neuf et + 15,1 % pour le véhicule d’occasion. Cette progression de la LOA VO est l’un des points marquants de ces premiers mois. Les premières vagues de contrats en location arrivant à échéance, les distributeurs ont ainsi la possibilité de proposer un second contrat qui est possible sans rupture de TVA.

Les professionnels du secteur s’accordent à dire que la LOA VO renferme à elle seule les plus importants potentiels de développement pour les mois à venir. La location étant désormais un nouveau mode de consommation automobile depuis trois ans, l’autre tendance au bilan de cette première partie de l’année serait la croissance possible de la location longue durée à particuliers. Celle-ci serait intéressante à plus d’un titre puisqu’elle permettrait de compléter les packages par des contrats d’assurance et autres services de mobilité.

Un paradoxe toutefois dans l’analyse de ce premier semestre 2018 : malgré les bons résultats des établissements financiers, l’activité reste très tendue en raison de l’incertitude liée aux homologations WLTP et les possibles retards de livraison pour la fin de l’année. Et l’incertitude dans l’automobile, comme dans l’ensemble de l’économie, ce n’est jamais une bonne chose.

Retrouvez l’ensemble de notre dossier "Crédiscopie 6 mois" dans le prochain numéro Auto Infos 1379 à paraître fin septembre 2018.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos