La lutte officielle contre les chantiers sauvages commence : le CNPA se félicite du soutien affiché du Ministère de l’Environnement

Publié le par

La lutte officielle contre les chantiers sauvages commence : le CNPA se félicite du soutien affiché du Ministère de l’Environnement

En marge du Salon Pollutec inauguré le 28 novembre dernier à Lyon, Delphine Batho Ministre de l’Environnement, a repris la proposition du CNPA en officialisant le lancement « d’une action de contrôle des centres de véhicules hors d’usage illégaux, donc de toutes les décharges illégales de véhicules ».

Au nom des centres VHU agrées et autorisés qui multiplient les efforts pour satisfaire aux critères règlementaires qui leur sont imposés, le CNPA alerte depuis de nombreuses années les pouvoirs publics sur les méfaits de la filière illégale. En 2011, ces chantiers dits "sauvages" ont capté 720 000 VHU sur les 2,2 millions estimés. Outre cette concurrence déloyale qui pénalise l’activité des professionnels travaillant dans les règles, le développement de ce phénomène entraine de graves conséquences pour la France, parmi lesquelles :

- La difficulté à atteindre les objectifs européens de réutilisation et de valorisation, à savoir 95% de la masse du VHU pour 2015, exposant ainsi notre pays à une nouvelle condamnation en manquement par les instances européennes.

- La captation d’un gisement important en matières premières dont la France doit conserver la maîtrise. Le CNPA avait d’ailleurs alerté le gouvernement dès 2011 sur la stratégie offensive de certains acteurs asiatiques qui tentent d’acheter en direct les VHU sur le sol européen.

Lire la suite...

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos