[Vidéo] Seat enregistre un bénéfice d’exploitation record en 2018

Publié le par

Après avoir enregistré des résultats historiques en 2018, Seat va poursuivre son développement à l’international, notamment en Afrique du Nord et en Chine. D’ici à 2021, six modèles électriques et PHEV viendront étoffer la gamme actuelle.

[Vidéo] Seat enregistre un bénéfice d'exploitation record en 2018

Seat a dévoilé ce jour, mercredi 27 mars, à Martorell, dans la banlieue de Barcelone, site de l’usine historique de la marque, les résultats de l’année 2018.

Progression de 33,4 % du résultat d’exploitation

Luca de Meo, président de Seat, a rappelé que la marque a enregistré les meilleurs résultats de son histoire. En effet, son résultat d’exploitation a progressé de 93,2 %, avec un chiffre record de 223 millions d’euros (116 millions d’euros en 2017). La marque a clôturé l’année 2018 avec un chiffre d’affaires de 9,991 milliards d’euros, soit une hausse de 4,6 % par rapport à 2017 (9,552 milliards d’euros).

La production totale de véhicules Seat a augmenté de 10,2 % en 2018 pour atteindre le chiffre record de 528 300 voitures. En ce début d’année 2019, les ventes mondiales poursuivent leur croissance à deux chiffres et ont atteint un volume de 88 900 véhicules livrés, soit une hausse de 12,8 % par rapport à la même période en 2018.

« Notre situation financière n’a jamais été aussi bonne grâce à un chiffre d’affaires qui reflète la confiance que nous accordent nos clients », Luca de Meo, président de Seat.

Seat a investi 1,2 milliard d’euros en R&D et plus de 4 milliards depuis 2014 afin de faire face à un développement des produits historique de la marque. La Leon reste le véhicule le plus vendu avec 158 000 unités devant l’Ibiza. L’offensive SUV avec l’Arona (100 000 unités) et l’Ateca (78 000 unités) porte ses fruits. Un véhicule sur trois en 2018 était un SUV. La marque a battu des records en Allemagne, en France, au Royaume-Uni et retrouvé son rang en Espagne.

Développement en Afrique du Nord et en Chine

Seat a profité de son élan favorable pour développer son implantation mondiale, notamment en Afrique du Nord avec une usine en Algérie avec 53 000 véhicules vendus dans ce pays. Seat est chef de file du groupe Volkswagen pour un développement dans la zone du Maghreb. Mais aussi en Amérique latine afin de mettre un pied en Colombie et au Chili. Sans oublier la Chine, où la marque compte se développer à travers la mobilité et les véhicules électriques. Seat sera présente dans le pays d’ici trois à quatre ans. À noter enfin la belle évolution de la nouvelle marque Cupra, avec une progression de 40 % en 2018.

Offensive sur la mobilité et l’électrique

Au niveau des services de mobilité, la marque met en œuvre la stratégie du groupe. Six modèles électriques et PHEV arriveront sur le marché d’ici à 2021. Les deux modèles full électriques : la Mii puis la el-Born seront présentées en 2020. Les nouvelles générations de la Leon et du Tarraco seront proposés en hybride rechargeable. Enfin, la Cupra Leon et Formentor bénéficieront également d’une motorisation PHEV.

Une nouvelle plateforme électrique à bas coût

À l’occasion de cette conférence, Luca de Meo a annoncé le développement d’une nouvelle plateforme en Espagne pour les véhicules électriques à bas coût de type MEB pour les petits véhicules à moins de 20 000 euros. Présent lors de cette conférence, Herbert Diess, CEO de Volkswagen Group a rappelé que «  Seat a des plans très ambitieux pour devenir une marque mondialement connue tant en Afrique du Nord que sur le marché chinois avec une nouvelle plateforme innovante ». Et d’ajouter : « La transformation de notre industrie s’accélère. Notre objectif est de prendre le leadership dans ce nouveau monde ». Le dirigeant du groupe Volkswagen confirmant l’objectif de neutralité CO2 pour l’ensemble des marques en 2050.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos