La marque Skoda ne connaît pas la crise

Publié le par

Dans un environnement sanitaire compliqué pour les constructeurs et l’ensemble de la filière automobile, la marque tchèque, filiale de Volkswagen Group, a passé l’année 2020 sans trop de difficultés, se permettant même de gagner encore des parts de marché à 1,8% dans l’Hexagone.

© Auto Infos
© Auto Infos

A l’occasion d’une conférence à Villepreux dans les Yvelines, la marque Skoda a dressé le bilan de l’année 2020. Pour rappel, Skoda a toujours eu une marge opérationnelle importante proche de 10%. Une rentabilité que la marque aura évidemment du mal à atteindre pour 2020 en raison de la crise sanitaire. Au bilan chiffré, 30 500 unités vendues en 2020, soit une baisse de -18% en France. Sur cette base, 44% de particuliers et le 30% de clientèle B2B.

Au niveau volume, la marque reste au-dessus du million de véhicules vendus à 1,0005, soit une pénétration de 5,3% en Europe contre 4,8% en 2019 ce qui la place dans le top 8 européen.

Une progression sur de nombreux marchés en Europe et à l’international

Skoda progresse sur presque tous les marchés comme par exemple en Allemagne (+0,2), Royaume-Uni (+0,3) ou encore Russie (+1) et Israël (+1,7).

Alain Favey, membre du Directoire de ŠKODA AUTO, en charge des Ventes et du Marketing a rappelé que « la marque démarrait l’année 2021 avec un portefeuille clients favorable et supérieur à fin 2019 de +30%. A noter que la marque Skoda est responsable de trois régions pour le groupe Volkswagen en Afrique du Nord, Inde et Russie et GUS.

Dorothée Bonassie, directrice Skoda France a annoncé une part de marché de 1,8% en France en 2020. « Chaque année, nous gagnons 0,2 point sur le marché français. Nous allons asseoir la marque sur une base de 2%, ce qui commence à compter. Ce socle se construit sur tous nos modèles qui participent tous à cette réussite ».

On remarque, en effet, que Fabia (18%), Karoq (15,5%), Kamiq (19,3%), Superb (6,2%), Octavia (20,9%) et Kodiaq (10,40%).

Une croissance remarquable sur le Fleet

Au niveau des canaux de vente, la marque a pris autant de commandes qu’en 2019 sur le canal du Fleet et notamment les small fleets avec un total de 13 525 unités contre 13 499. La marque cultive auprès de cette clientèle une image moderne, positive et dynamique d’après leur retour. La marque se positionne en deuxième position de la fidélité client à égalité avec Renault et derrière Dacia. A noter qu’au niveau de l’après-vente, la marque ne recule que de 2,5% en termes d’entrées en atelier.

Autre fait marquant en 2020 : Skoda a fait évoluer son parcours client digital via une refonte du site tout d’abord, oui en intégrant la reprise, le stock, le tchat, la signature à distance et la mise en place d’un showroom virtuel. Ce qui a permis une augmentation de +25% du nombre de visites et +30% de configurations en plus.

Au niveau du réseau, la marque a ouvert six nouveaux points de vente dans la région parisienne notamment, Marseille, Salon de Provence, Dreux, Lille, Fresnes et la Queue en Brie. Skoda poursuit l’objectif de 200 concessionnaires en 2025 et 156 partenaires. Un réseau qui devrait pointer à 0,5% de rentabilité pour l’année écoulée.

Pour 2021, Skoda bénéficiera d’une actualité produits important avec l’Octavia en année pleine, l’arrivée du Enyaq IV, le facelift du Kodiaq, la nouvelle Fabia et le facelift du Karoq. A noter que l’Enyaq IV, qui sortira en mai prochain, est à 32 250 € ce qui le place en tant que SUV familial au même niveau que les citadines électriques. Pour assurer son développement, la marque compte aussi sur l’après-vente et le véhicule d’occasion intégré à l’offre du groupe Das Welt Auto.

Mots clefs associés à cet article : Skoda

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos