La nouvelle 308 à la conquête de l’Europe

Publié le par

La nouvelle 308 à la conquête de l’Europe

Produite à Sochaux, berceau historique de la marque au lion depuis 1889, la nouvelle 308 marque une rupture avec la précédente. Elle se présente d’ores et déjà comme le meilleur exemple de montée en gamme voulu par Peugeot. « La nouvelle 308 est une vraie Peugeot pour l’innovation qu’elle représente », déclare Maxime Picat, directeur général de Peugeot présent lors des essais presse sur les routes de Franche-Comté. « Avec ce véhicule, nous avons les moyens de conquérir de nouveaux clients sur le segment C. Jamais un nouveau modèle n’aura mérité autant d’attention », ajoute-t-il.

Plate-forme EMP2 : une rupture technologique dans la fabrication

Fabriquée sur la nouvelle plate-forme modulaire EMP2 de PSA, la 308 a bénéficié d’un gain de masse de 140 kg grâce à de nouveaux process d’assemblage et des groupes motopropulseurs (GMP) et une réduction des émissions de CO2 à hauteur de 82 g/km. L’EMP2 explique aussi la bonne tenue de route de ce véhicule qui bénéficie de ces innovations de l’usine de Sochaux, ce qui représente pour le site un investissement de plus de 180 millions d’euros pour mettre en place cette nouvelle ligne de production. Avec une longueur de 4,25 m, la nouvelle Peugeot 308 est la berline la plus compacte de son segment. Elle est aussi basse avec une hauteur de 1,46 m et sa largeur atteint 1,80 m. Les porte-à-faux avant et arrière ont été réduits, grâce à la nouvelle plate-forme EMP2, qui permet de placer les roues aux “ 4 coins ”. Ces dimensions définissent une posture résolument dynamique et garantissent un espace intérieur spacieux. Le volume de coffre de 470 litres dont 35 litres de rangements compartimentés sous tapis, est record dans le segment. Le seuil de chargement bas et la grande largeur d’ouverture facilitent le chargement d’un espace rectangulaire et logeable.

Après un lancement officiel en France le 12 septembre dernier puis en Europe d’ici à la fin de l’année, la 308 sera produite en Chine à la fin de l’année 2014. L’objectif du constructeur est de « monter sur le podium du segment C en Europe et de ravir la première place de ce segment occupé par la Mégane d’ici à 2014 ». Avec la 308, c’est bien la Golf que Peugeot a en ligne de mire et force est de constater que ce véhicule possède tous les atouts pour y parvenir. Rappelons que le segment C représente un tiers des ventes en Europe. À noter aussi que la moitié des clients du segment sont des entreprises. C’est un marché dynamique et très concurrencé, où la berline reste la silhouette la plus représentée du segment (43 %), loin devant les SUV/CUV (26 %) et les monospaces (16 %).

Au niveau de la motorisation, on note un moteur 3 cylindres essence, bloc THP (moteur international de l’année 2013), version e-HDi. Les puissances s’échelonnent de 82 à 155 ch en essence avec des émissions de CO2 à partir de 114 g/km. En diesel, les puissances vont de 92 à 115 ch avec des émissions de CO2 à partir de 93 g/km. À partir du printemps 2014, de nouvelles technologies seront proposées sur la nouvelle Peugeot 308 dont l’inédit 3 cylindres essence turbo (1.2 e-THP), des versions BlueHDi (82 g/km de CO2, soit 3,1 l/100 km) et des boîtes de vitesses automatiques à 6 rapports de nouvelle génération. À ce titre, l’introduction du BlueHDi apparaît comme une véritable innovation. Cette appellation des moteurs Euro 6 diesel de la marque associe la fonction de Selective Catalytic Reduction (SCR) et le filtre à particules additivé (FAP) pour la dépollution. La technologie AdBlue basée sur un filtre à urée était utilisée jusqu’ici au niveau des poids lourds.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos