La nouvelle Classe A commercialisée à partir du 5 mai

Publié le par

Proposée sur le marché français avec deux moteurs, A 180d pour le diesel et A 200 pour l’essence, la dernière mouture de la Classe A sera commercialisée à partir du 5 mai 2018. L’entrée de gamme est fixée à 32 200 € en diesel.

La nouvelle Classe A commercialisée à partir du 5 mai

Sur cette nouvelle mouture, Mercedes-Benz s’est attaché à augmenter l’espace pour le confort des occupants, notamment au niveau des épaules et des coudes. En outre, la visibilité périphérique est plus dégagée. Le coffre gagne lui aussi en volume. Redessiné au niveau du hayon, ce dernier offre une capacité de 370 litres, soit 29 litres supplémentaires en comparaison avec l’ancien modèle.

Pour la première fois sur cette série, la climatisation des sièges est possible en option, à l’instar des sièges chauffants déjà connus sur le modèle. La nouvelle Classe A propose trois types d’assises : le modèle de base, le siège confort et le siège intégral sport disponible seulement sur certaines éditions. Notons que le confort de cette dernière assise n’est pas optimal, notamment au niveau des appuis-tête intégrés au siège.

Par ailleurs, bien que l’habitacle dévoile une finition épurée, on peut néanmoins regretter l’agressivité des buses d’aération au centre de la planche de bord, comparables à des turbines.

Nouvelle étape en termes de technologie

Côté technologie, deux écrans tactiles, dont les tailles diffèrent selon la finition, se nichent derrière le volant jusqu’au centre de la planche de bord. Tous deux affichent le parcours de navigation en réalité augmentée, ainsi que la caméra de recul. Pour accéder aux différents modes, le conducteur peut également utiliser un pavé tactile situé sur la console centrale, mais aussi deux boutons Touch Control disposés de part et d’autre du volant. Enfin la connectivité est poussée à son paroxysme, grâce à la commande vocale intelligente, qui s’active par la formule « Hey Mercedes ».

Deux motorisations en France

Contrairement à l’ancien modèle, le capot moteur plonge davantage vers l’avant. La voiture est équipée de nouveaux moteurs en version essence et diesel, homologués d’après la nouvelle norme d’émission de CO2. En Hexagone, Mercedes-Benz se limite pour l’instant à trois finitions et deux moteurs : une essence de 163 ch (A 200) et un diesel de 116 ch (A 180 d), tous deux développés en collaboration avec Renault, et couplés à la boîte de vitesse à double embrayage de sept rapports.

Par la suite, d’autres motorisations seront proposées, dont un nouveau diesel 1,7 litres de 150 ch. Côté tarifs, la Classe A sera commercialisée en France à partir de 32 200 euros en diesel, et 32 900 euros en essence. Un prix moyen qui gonflera avec l’ajout d’options et d’équipements.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos