La première impression laissée à de nouveaux collaborateurs lors d’une prise de fonction est-elle réellement déterminante ?

Publié le par

La première impression laissée à de nouveaux collaborateurs lors d’une prise de fonction est-elle réellement déterminante ?

La période actuelle porteuse de nominations, promotions, mutations est aussi propice aux changements d’entreprises mais il est encore fréquent d’entendre des candidats nous parler d’incidents d’intégrations aux conséquences plus ou moins graves pour l’arrivant comme pour l’entreprise. Il semble qu’il soit encore utile d’appeler à la prudence et de rappeler que quel que soit le poste à investir, réussir les premiers pas dans une nouvelle équipe, à fortiori à un poste de manager est toujours un exercice délicat requérant une certaine subtilité. Certains "nouveaux" pourtant réussissent mieux que d’autres à apporter leurs compétences sans tordre leur personnalité et s’intègrent sans heurts à l’esprit et à la culture de leur nouvelle entreprise. Les récits d’expériences des uns pouvant surement aider les autres à mieux s’en sortir, voici le détail de l’aveu de certains interviewés des principaux axes de leur stratégie d’arrivée gagnante :

1/ L’observation est citée en priorité, y compris par les collaborateurs se sentant particulièrement bien renseignés. Ceux-là ajoutent même qu’avoir travaillé lourdement sur les chiffres et l’organisation d’une entreprise, ne remplace pas le fait d’y être plongé physiquement. Apprécier ce que dégagent les collaborateurs et les clients est pour eux essentiel à la bonne compréhension de la "maison". La culture et les coutumes d’une entreprise sont, selon tous, à observer, à connaître et à comprendre même si on a été recruté pour les faire évoluer. "Le temps passé à rencontrer les équipes, aller sur le terrain à la rencontre de toutes les fonctions pour écouter, échanger et s’imprégner des personnalités de celles et ceux qui font l’entreprise n’est pas du temps perdu » dit un autre.

2/ L’humilité, si l’entreprise fait appel à vous, nous dit l’un d’eux et sauf erreur de casting toujours possible, c’est assurément que vous disposez de la compétence recherchée. Il reste cependant à faire vos preuves. Pour autant, vous n’êtes pas la seule personne compétente au sein de l’entreprise. Comme le travail d’observation, l’humilité facilitera l’intégration. « Mieux vaut commencer par identifier les compétences de chacun pour développer son équipe, plutôt que tout casser pour tenter de s’imposer par une forme d’autorité pseudo divine », précise encore un autre. Tous s’accordent à dire qu’il est préférable de construire ou reconstruire une équipe à partir de ses forces au lieu de ne voir que ses supposées faiblesses. « Ni toxique ni dangereuse, l’humilité vous permettra d’apprendre beaucoup des autres, avant d’apporter ensuite votre propre savoir ». L’humilité selon un troisième donne généralement un temps de réflexion utile. Souvent lié à l’observation, cette association permet de réussir son intégration et d’asseoir une légitimité plus forte liée à des compétences alors mieux respectées.

3/ L’énergie, lors de l’arrivée d’un nouveau manager, il y a souvent des craintes mais aussi une attente. La crainte est celle du changement, souvent déstabilisant et potentiellement menaçant pour la situation personnelle d’un tel ou un tel au sein de l’équipe ou dans l’entreprise. L’attente est celle de l’énergie nouvelle qui doit être insufflée. Cette énergie, porteuse d’ambitions, de renouveau, doit animer les équipes, les engager sur une nouvelle dynamique, de nouveaux projets, qui donneront rapidement du sens à leur mission et les conforteront dans leurs rôles. Cette nouvelle énergie, pour être durable, ne peut pas s’inscrire uniquement dans le cadre d’effets d’annonce. Elle doit envelopper à la fois les ambitions de développement de l’entreprise et la considération portée à ses collaborateurs. Elle doit porter les équipes pour leur permettre de se dépasser, notamment grâce à une stratégie partagée, des échanges réguliers avec le management et une communication maîtrisée.

Être attentif à tout et à tous, sans nécessairement chercher à se mettre en avant, en sachant transmettre son enthousiasme, serait donc le défi à relever pour s’intégrer avec succès dans une nouvelle entité. En s’appuyant sur ces trois forces, rassure un énième vous avez toutes les chances d’y parvenir et de poser ainsi les fondations solides d’une équipe efficace, agréable et respectée.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos