Lancement d’un outil inédit de pilotage de l’activité VO

Publié le par

SolutionsVO déploie auprès des patrons de groupes de distribution automobile et de leurs managers un outil de pilotage de leur activité VO. Baptisé ProfitVO, ce progiciel coûte 10 euros par jour.

Lancement d'un outil inédit de pilotage de l'activité VO

C’est une étape majeure pour cette société de conseil spécialisée dans l’optimisation en concession de l’activité véhicules d’occasion. Après huit mois de développement, cette structure qui emploie quatre consultants, réalise 200 missions par an et vient de franchir le cap des 2 millions d’euros de prestations de service facturées, « industrialise » l’ensemble de ses années d’expérience de conseil.

Baptisé ProfitVO, le progiciel développé avec Webosphere est un outil d’analyse des seuils de rentabilité de chaque VO. Il est vendu sous forme de licence annuelle au prix de 3 600 euros par site (avec une dégressivité selon le nombre de points de vente). À noter que l’outil – unique sur le marché puisqu’il s’agit de pilotage de l’activité et non pas de gestion de stocks – a été déposé au niveau français et européen.

« Cet outil redonne la main en temps réel aux patrons sur leur business VO tant dans les prises de décisions, que la gestion des stocks. Ils peuvent guider leur responsable occasions », explique Bérislav Kovacevic, dirigeant de SolutionsVO. ProfitVO s’inscrit donc dans la veine des outils de business intelligence plébiscités actuellement par les groupes.

« Le possesseur d’un parc de 20 VO rentabilise son abonnement au bout de deux mois », assure B. Kovacevic qui a coutume de faire économiser entre 50 000 et 200 000 euros par an à ses clients détenteurs d’un stock moyen de 90 véhicules.

Dans la pratique, la mise en main du progiciel s’accompagne d’une formation de l’utilisateur et fait suite à un diagnostic de l’activité VO de l’entreprise. L’outil a la faculté de délivrer la vraie marge nette dégagée par chaque véhicule d’occasion. « La difficulté consistait à trouver la quote-part du VO. Le dirigeant obtient, avec ProfitVO, la vraie valeur, très éloignée de ce que disent les comptes d’exploitation », détaille l’ancien responsable VO de PGA Motors. « Les patrons ont toutes les informations – rotation physique, rotation financière, âge moyen du stock et des ventes – pour gagner de l’argent sur chaque VO. Ils disposent, techniquement, de la date de péremption commerciale de chaque véhicule au-delà de laquelle ils ne dégageront plus de marge nette », ajoute celui qui constate que 90 % des concessions françaises gagnent moins de 300 euros par VO de marge demi-nette (ventes à particuliers et professionnels confondues !).

In fine, le client renforce évidemment ses activités VN et de services, ainsi que leur pénétration en financement. D’où l’accueil favorable reçu par ProfitVO sur le terrain, mais aussi par les financeurs indépendants qui le testent. « Ils pourraient devenir prescripteurs de l’outil auprès de leurs clients afin d’être sécurisés quant à leurs encours », confie B. Kovacevic.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos