Lancement des prêts participatifs Relance

Publié le par

Les prêts participatifs Relance seront disponibles auprès des banques du début du mois de mai et jusqu’au 30 juin 2022. Ce dispositif d’aide à l’investissement s’adresse aux PME et ETI. Il peut aller de 200 000 euros à 100 millions d’euros.

Crédit photo : Fédération bancaire française
Crédit photo : Fédération bancaire française

Le prêt participatif Relance est sur les rails. Ce dispositif regroupe les banques et des investisseurs, avec une garantie de l’Etat. Les banques conservent 10 % de la créance et cèdent 90 % à un fonds d’investisseurs, parmi lesquels figurent notamment des assureurs. De son côté, l’Etat apporte une garantie jusqu’à 30 % du fonds d’investissement mais n’agit en rien sur les 10 % portés par les banques. Ce prêt a été conçu pour soutenir l’investissement des PME et ETI. Il s’adresse donc aux entreprises dont le chiffre d’affaires atteint au moins 2 millions d’euros et dont la cotation appréciée par la banque est au moins égale à BB- ou équivalent. Ces sociétés doivent présenter un plan d’affaires ou d’investissement qui permet de démontrer que les fonds demandés seront utilisés pour des investissements. Ces prêts sont d’une maturité de 8 ans et comportent un différé de remboursement de 4 ans. Les montants vont de 200 000 à 100 millions d’euros. Ils doivent ainsi renforcer le bilan de l’entreprise, sans modification de son capital ou de sa gouvernance.

Calcul et coût

Le montant maximal de ce prêt peut aller jusqu’à 12,5 % du chiffre d’affaires annuel d’une PME ou 8,4 % de celui d’une ETI. De plus, ce prêt est ouvert aux entreprises qui ont eu recours à un PGE. Cependant, dans ce dernier cas, si le plafond commun de 25 % du chiffre d’affaires annuel est dépassé, le montant maximal du prêt participatif se limite à 10 % du CA pour une PME et 5 % pour une ETI. Ce crédit n’est pas à taux zéro. Ce dernier sera fixé par chaque banque. Cependant, la garantie d’Etat est rémunérée 0,9 % pour les PME et 1,8 % pour les ETI. Enfin, pour l’obtention d’un tel prêt, il suffira de se rapprocher de sa banque à partir du début du mois de mai. Le dispositif prendra fin le 30 juin 2022 et pourra atteindre jusqu’à 20 milliards d’euros. Actuellement, 12,2 milliards de prêts peuvent être financés, dont 11 milliards apportés par les investisseurs.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos