Laura Marie (Zecarrossery) : « Il est plus simple de gérer un dossier de sinistre sans avoir d’agrément »

Publié le par

Laura Marie a fondé avec sa sœur Lucie un réseau de carrosseries un peu particulier. Issues d’une famille d’agents de marque, elles ont connu les vicissitudes de la relation carrossier-apporteur d’affaires. Baptisée Zecarrossery, leur enseigne s’adresse aux ateliers qui ne possèdent pas d’agréments. Lancé en 2016, ce réseau propose le remboursement de leur franchise aux assurés qui viennent chez ses adhérents. Laura Marie explique le fonctionnement de cette enseigne atypique.

Lucie et Laura Marie (crédit photo Zecarrossery)
Lucie et Laura Marie (crédit photo Zecarrossery)

Auto Infos : Comment est né Zecarrossery ?

Laura Marie : Nous sommes issues d’une famille qui a deux agences Peugeot en Normandie. Après différentes expériences professionnelles, ma sœur et moi nous sommes occupées de la carrosserie familiale. Nous avions plusieurs agréments, dont l’un assurait une partie importante de notre activité. Quasiment du jour au lendemain, nous avons perdu cet agrément et les entrées qu’il générait. Nous avons donc décidé de continuer sans agrément, en offrant le remboursement de leur franchise à nos clients. Cela a fonctionné et nous avons peu à peu structuré une offre globale autour de notre expérience.

A. I. : Comment fonctionne Zecarrossery avec ses adhérents ?

L. M. : Chaque adhérent possède une zone exclusive de 5 à 15 km autour de lui, selon la densité urbaine. Cela rassure le carrossier, qui peut s’investir dans l’enseigne sans craintes. Il paie un pack de démarrage qui comprend la communication la signalétique, deux sites internet et un shooting photo personnalisé. Il paie ensuite un petit abonnement mensuel qui sert à financer un plan de communication locale pour faire connaître son offre sur sa zone. Enfin, il reverse un petit pourcentage de chaque dossier de réparation qu’il traite. Nous misons sur les volumes, donc nous avons intérêt à ce que nos adhérents travaillent.

A. I. : Comment gérez-vous le remboursement de la franchise ?

L. M. : Nous verrouillons ces offres en centrale pour éviter de créer des problèmes dans leur comptabilité. Tous les remboursements de franchises et les cartes carburant que nous offrons aux clients qui n’ont pas de franchise partent de chez nous.

A. I. : Combien d’adhérents compte Zecarrossery et quel est leur profil ?

L. M. : Nous avons actuellement 51 franchisés, 7 ou 8 sur le point d’être officiellement adhérents et une soixantaine en test. Le profil est de plus en plus varié car nous intéressons de plus en plus de carrossiers. Nous comptons beaucoup d’artisans assez jeunes, qui ont parfois lancé leur entreprise et qui sont motivés. A terme, nous pensons que 200 ateliers seraient suffisants pour répondre à un besoin national.

A. I. : Comment faites-vous pour avoir 60 carrosseries en test ?

L. M. : Nous recevons des demandes d’automobilistes issus de toute la France grâce à notre présence sur internet mais nous n’avons pas encore des adhérents sur tout le territoire. Nous contactons donc des carrossiers à proximité de ces clients pour savoir s’ils sont intéressés par ce dossier et par notre concept. Si c’est le cas, nous passons de petits deals avec eux pour leur apporter jusqu’à cinq sinistres. Au-delà, ils peuvent choisir d’intégrer l’enseigne. Si ce n’est pas le cas, nous recourrons à un autre carrossier dans la même zone. Nous avons déjà converti une dizaine d’ateliers de cette façon.

A. I. : Le fait de travailler sans agréments avec des assureurs complique-t-il le quotidien ?

L. M. : Non. Il est plus simple de gérer un dossier de sinistre sans avoir d’agrément. Les délais de règlement sont cinq fois plus courts. De plus, l’indépendance du carrossier est très importante.

A. I. : En tant que réseau de carrosserie, avez-vous des sollicitations de fournisseurs ?

L. M. : Oui, nous avons des accords avec plusieurs partenaires dans le vitrage et la pièce de rechange par exemple mais ce sont des recommandations. Nous avons été sollicités par de nombreux fabricants de peinture mais à l’heure actuelle, il n’est pas question d’imposer un fournisseur de peinture à nos adhérents.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos