Le CES 2021 sera 100 % virtuel

Publié le par

La grand-messe du high-tech et des futures technologies de l’automobile se déroulera bien du 6 au 9 janvier 2021. Toutefois, la prochaine édition de ce Salon se tiendra de manière entièrement numérique, a annoncé la Consumer Technology Association (CTA).

© CES
© CES

Alors que la crise sanitaire du Covid-19 force les organisateurs d’événements à repenser le format de leurs rendez-vous, le CES (pour Consumer Electronics Show) de Las Vegas a d’ores et déjà anticipé son maintien en début d’année 2021. Attirant chaque année environ 180 000 visiteurs, le CES ne pouvait faire fi des préoccupations de santé mondiales, ni prendre le risque de voir s’annuler sa 54e édition au dernier moment, comme ce fut le cas pour de nombreux rendez-vous d’ampleur en 2020, tel le Salon de Genève ou plus récemment le Salon Vivatech. Par conséquent, le CES 2021 prévoit de mettre en relation exposants, clients, leaders d’opinion et médias du monde entier… de façon totalement digitale.

« Au milieu de la pandémie et des inquiétudes croissantes en matière de santé mondiale concernant la propagation du Covid-19, il n’est tout simplement pas possible de convoquer en toute sécurité des dizaines de milliers de personnes à Las Vegas début janvier 2021 » a reconnu Gary Shapiro, président et P-DG de la CTA. Arguant que la technologie, cœur de cible et fil rouge du CES, « nous aide tous à travailler, à apprendre et à nous connecter pendant la pandémie », il semblait donc des plus logique de faire appel à elle pour proposer une nouvelle expérience immersive de cet événement incontournable dans le domaine de la « tech ». Notons que ce compromis virtuel innovant a déjà été testé en avril dernier par la marque Volkswagen pour pallier sa non-venue au GIMS 2020, rayé en urgence du calendrier au début du mois de mars dernier.

Digitalisation et personnalisation

Bien que ce nouveau format virtuel n’offre pas les mêmes capacités de rencontres qu’une promenade réelle entre les stands, il se veut toutefois vecteur des mêmes possibilités d’échanges. Ainsi, il permettra aux participants d’entendre les innovateurs technologiques, de voir les technologies de pointe et les derniers lancements de produits, mais aussi de s’engager avec des marques mondiales et des start-up du monde entier grâce à des keynotes, des conférences, des interactions en direct, des rencontres, des tables rondes ou une exploration des vitrines de produits dynamiques et des démonstrations en direct. Pour cause : à l’image d’un shoowroom, le CES accueille de plus en plus de constructeurs automobiles, qui y dévoilent leurs dernières productions. Mercedes-Benz y avait d’ailleurs présenté la nouvelle CLA en 2019.

Si l’essai d’un CES 2021 virtuel s’avère concluant, Gary Shapiro n’exclut pas de poursuivre dans cette veine novatrice pour élaborer un modèle hybride en 2022. Un événement numérique « amélioré et basé sur les réussites de 2021 » qui combinerait les meilleurs éléments d’un spectacle physique et numérique. Et une formule bicéphale que compte aussi développer le MWC (Mobile World Congress) de Barcelone, prévu en mars 2021.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos